Blog post

Voyage à Taïwan : découvertes et conseils de visite

27 avril 2020

Je n’ai pas encore trop parlé de Taïwan dans ce blog, et pourtant c’est l’une des raisons principales qui m’a poussé à le créer. Bien plus qu’un voyage, Taïwan est une destination spéciale pour moi car j’y ai vécu 6 mois en 2017. Cette île asiatique sort également des sentiers battus et des pays touristiques et m’a offert une vraie expérience culturelle et sociale.

Vous êtes intéressés par Taïwan, allez la visiter ou simplement curieux d’en savoir plus ? Je vais essayer de vous la faire découvrir à travers sa géographie, sa culture, sa population, sa nourriture et de vous partager les bons conseils et budget pour un séjour à Taïwan.

Introduction sur Taïwan

Check-list Taiwan

Préparer son voyage à Taïwan

Si vous songez à partir visiter Taïwan ou que votre voyage est prévu, je vous invite à aller checker mon article de conseils de préparation pour voir si tout est fin prêt pour le grand départ.

Fiche d’identité de Taïwan

  • De son nom officiel, République de Chine (ROC Republic Of China), Taïwan est une île de 36.000 km, à peine plus grande que la Belgique.
  • Située au large de la côte Sud-Est du continent asiatique, entre le Japon et les Philippines
  • Sa population est de 24 milions d’habitants qui parlent le chinois mandarin majoritairement
  • Les plaines sont rares et son territoire est recouvert à 65% de montagnes. Taïwan possède une chaîne de montagne de 270km dont plus de 200 sommets s’élèvent au dessus de 3000 m.
  • Sa monnaie est le dollar taiwanais (NT$) et le taux de change en avril 2020 équivaut à 1NT$ = 0,31€. Très avantageux pour nous !
  • Les principales religions pratiquées par les taiwanais sont le bouddhisme, taoïsme et confucianisme pour 93%, de chrétiens pour 4,5% et autres moins importantes.
  • Le décallage horaire est de 7h en hiver et 6h en été avec la France
  • A cheval sur le tropique du Cancer, le climat est subtropical au Nord et tropical au Sud.
Vue depuis mon campus sur la baie de Kaohsiung

Petit mot sur la politique

Je ne vais pas entrer en détails sur le sujet mais quelques points sont à comprendre sur Taïwan et sa relation avec la Chine. Taïwan est une jeune démocratie inspirée des principes de la Vème république française et de la constitution américaine. Sa constitution a été fondée en 1947 sur les grands principes du docteur Sun-Yat-Sen (vous allez en entendre parler dans d’autres articles). Taïwan est aujourd’hui présidé par une femme, Tsai Ing-wen.

Oui mais …

Officiellement Taïwan n’est pas reconnue comme pays indépendant par la communauté internationale (càd par la France, les Etats-Unis ou encore la Chine). Seuls une vingtaine de pays d’Amérique Latine, Afrique et Pacifique ont reconnu l’île comme Etat souverain.

Elle ne peut donc pas siéger dans les organisations internationales de façon indépendante (comme l’ONU) mais elle est rattachée à la Chine comme étant une région chinoise. C’est une réalité que je n’ai pas ressenti sur place car les Taïwanais se sentent différents des chinois (et ils le sont par leur culture, leurs valeurs et leur ouverture sur le monde occidental notamment) et prônent leur indépendance, mais une fois sur le continent plus question de parler d’indépendance.

Je parle avec le coeur sur ce sujet car, de mon point de vue, le paradoxe est le suivant : Taïwan et les taïwanais sont ouverts sur le monde mais le monde ne peut pas les accepter en tant que tel.

Je me souviens, une fois de retour de mon échange et voyage à Taïwan, je discutais avec des étudiants chinois venus passer un semestre en France.
« – Tu es déjà allée en Chine?
– Non jamais, par contre je suis allée à Taïwan !
– Oui donc tu es allée en Chine. Taïwan est une région chinoise. »
A ce moment là je me suis rendue compte de la différence de point de vue qui existait entre une population taïwanaise qui souhaite un système politique démocratique à l’occidentale et qui construit sa propre culture depuis plusieurs années ; de l’autre une population chinoise qui regrette de voir la Chine se diviser pour des questions politiques malgré une histoire commune de plusieurs millénaires.

Environnement

Formosa, l’île aux oiseaux

Parcs privilégiés pour l’observation des oiseaux

La faune et la flore sont très développées à Taïwan. Vous aurez l’occasion de vous en rendre compte lors de votre voyage à Taïwan. L’île étant majoritairement occupée par les montagnes, les habitants ont occupé les côtes occidentales et le Nord en laissant les zones plus hostiles aux animaux. Les montagnes sont donc restées des sanctuaires accueillant des animaux qui n’ont quasiment pas été touchés par l’urbanisation et le passage de l’homme. Voilà notamment l’une des raisons pour laquelle j’adore Taïwan.

On y trouve 70 espèces de mammifères et quelques 500 espèces d’oiseaux, dont 40% sont endémiques à Taïwan ! L’isolement de Taïwan explique en partie cela, les espèces qui s’y sont développées sont protégées d’éventuels nouveaux prédateurs par les mers qui entourent l’île.

Taïwan se surnomme également l’île aux oiseaux, on y trouve la plus forte concentration d’éspèces d’oiseaux au kilomètre carré du monde ! Les oiseaux migrateurs s’y réfugient pendant leurs périples et l’île possède de nombreuses espèces endémiques, des zones montagneuses aux zones côtières.

📍 Pour les observer, de nombreux sites d’observations sont présents sur l’île. Non loin de Taipei on trouve les parcs nationaux de Yangmingshan et Ilan mais c’est à Alishan au centre de l’île que l’observation des espèces endémiques de l’île est la plus riche.

Taïwan et les parcs nationaux

J’en parlais à l’instant pour l’observation des oiseaux, Taïwan possède de nombreux parcs nationaux pour préserver ses paysages les plus remarquables et maintenir la diversité de sa faune et sa flore. Vous avez peut-être déjà entendu le nom européen de Taïwan « Formose« ; il signifie La Belle et il vient justement de la richesse de ses paysages.

A partir de 1984 Taïwan s’est rendu compte de l’importance de protéger son paysage, prise de conscience déclenchée par l’urbanisation très rapide et les « villes champignons » qui ont vu le jour en un temps record. En une dizaine d’années le territoire a été quadrillé de parcs nationaux. Aujourd’hui on en compte neuf :

  • Kenting au sud de l’île, parc terrestre et maritime
  • Yushan, site montagneux et parc le plus vaste de l’îleYangmingshan, au nord de Taïpei et seul parc situé dans une zone volcanique (avec des sources chaudes)
  • Taroko, mon préféré situé à l’Est qui renferme de somptueuses falaises de marbre
  • Shei-Pa, où l’on trouve le mont Syue (3.886m)
  • Kinmen, situé sur l’archipel du même nom à quelques mètres du continent chinois. Ancienne position militaire stratégique de la République de Chine
  • Taijiang, fondé en 2007 sur la côte ouest pour protéger les lagons, mangroves et marais
  • Dongsha, situé à 400kms au sud de Taïwan il protège le lagon riche en corail
  • Penghu, sur l’archipel des îles Pescadores pour protéger la faune maritime et les récifs de corail

Au total, on compte avec les réserves naturelles plus de 700.000ha protégés soit 19,5% de l’île !

Culture et Population

Avec son territoire majoritairement montagneux, Taiwan possède l’une des densités de population les plus importantes au monde avec 637hab/km² (contre 105,8 en France). 60% des taïwanais vivent dans les grandes villes, majoritairement sur la côte ouest entre Taipei et Kaohsiung.

Les populations aborigènes à l’origine

14 tribus aborigènes sont aujourd’hui reconnues à Taïwan et comptabilisent près de 470.000 individus. Elles étaient jadis beaucoup plus nombreuses et représentaient l’essentiel de la population. Au cours des siècles et des invasions des Chinois, Hollandais et Japonais, ces populations ont peu à peu disparues.

A partir des années 90 les populations aborigènes ont commencé à se revendiquer et le gouvernement a instauré un plan en 1992 pour faire valoir leur culture et aider leur intégration. L’Etat taïwanais a réservé des terres dans des réserves où seules les tribus peuvent habiter. Grâce à ces efforts d’intégration on peut trouver dans les grandes villes des bars, des restaurants et des festivals tribaux (et très beaux). Des ventes d’artisanat sont fréquemment organisées.

Lors de notre voyage à travers Taïwan nous avons pu notamment découvrir cette culture lors de notre visite du Parc National de Taroko. Un parc que je vous recommande grandement !

Langues et écriture

La langue officielle est le chinois mandarin, comme en Chine continentale, la seule différence réside dans l’écriture : les taïwanais utilisent le chinois traditionnel et non le chinois simplifié comme sur le continent.

Ecriture Taiwan

Les principaux dialectes sont le minnan ou taïwanais et le hakka. Ils sont respectivement parlés par 75% et 15% de la population.

Menu en chinois, Taiwan

Communiquer et se faire comprendre

En arrivant, ne parlant pas un mot de mandarin, je me suis demandé comment j’allais m’en sortir. Finalement l’anglais est un peu parlé dans les grandes villes, les destinations touristiques (hôtels) et auprès des jeunes qui l’apprennent à l’école. Bien sûr, je me suis retrouvée dans de nombreuses situations où mes interlocuteurs ne parlaient pas anglais, mais on fini toujours pas y arriver (utilisez vos mains ou google traduction qui est capable de lire les caractères chinois).

Et puis c’est drôle de temps en temps, en pensant avoir commandé du riz frit, de se retrouver avec un plat inconnu qui n’était certainement pas du riz frit!

Petit point sur la sécurité

La sécurité est un point essentiel quand on voyage, surtout quand on est une fille. Et je dois dire que j’ai été très surprise ! Je ne me suis jamais sentie aussi « safe » qu’à Taïwan, quoi que je porte, où que j’aille, aucun regard mal placé et personne qui ne m’inspire pas confiance.

Dans la culture chinoise, et taïwanaise, le respect est un point essentiel. Une différence existe cependant entre ces deux cultures, de ce que j’ai vu et pu entendre d’autres voyageurs avec moi, les chinois sont beaucoup plus « voyeurs ». Par là j’entends le fait qu’ils ne vont pas hésiter à venir vous prendre en photo, vous pointer et parler de vous parce que vous avez la peau blanche, parce que vous êtes blonds ou parce que vous avez la peau noire. En effet ils n’en ont pas l’habitude et sont donc étonnés. C’est quelque chose qui personnellement me dérange, à la longue c’est fatiguant de voir des hordes de personnes venir vous prendre en photo (je restais avec des scandinaves, forcément…). On avait un peu l’impression d’être des animaux de foire. Les Taïwanais vont être beaucoup plus discrets, pas de regards inssistants sauf de rares cas où ils nous demandé d’être pris en photo avec nous. Mais je m’égare…

Si vous avez toujours rêvé d’être une star, avec des paparazzi autour de vous, vous allez aimer!

Globalement on se sent bien lorsqu’on voyage ou vit à Taïwan, bien accueillis et bienvenus. Sachez également que si vous égarez des objets dans un café ou dans la rue, personne n’aura l’idée de vous les voler.

Une fois, j’ai oublié mes clés de scooter pendant plusieurs heures sur le contact (oui, oui, j’ai fait fort) en plein centre de Kaoshiung, en revenant elles n’y étaient plus… Quelqu’un les avait déposées dans mon vide-poche afin de les mettre à l’abris. Coeur sur vous les taïwanais !

Budget à prévoir à Taïwan

On peut très bien vivre pour pas grand chose à Taïwan, lors de mon séjour j’ai logé dans une résidence étudiante (chambre à partager) pour moins de 100€/3 mois ! Mais parlons plutôt de ce qui peut vous concerner…

  • FOOD : Pour un voyage économique vous pouvez comptez à peu près 3€/repas (sans avoir faim!)
  • SLEEP : Un voyageur solo comptera entre 8 et 15€ la nuit, pour un couple qui veut un peu d’intimité comptez au moins 30€
  • MOVE : Dans les grandes villes le métro est très abordable (MRT), vous pouvez aussi vous déplacer à pieds ou en bus pour visiter la ville.
    Si vous préférez le taxi, on peut faire une moyenne de 0,6€ par kilomètre.
    Si vous restez plusieurs jours dans une ville, le scooter peut être envisagé et se loue facilement pour 10 à 20€ la journée.

J’ai loué un scooter pendant les 6 mois de mon séjour et ça s’est avéré très utile (bon ok, j’en étais complètement faaaan !) pour me déplacer dans Kaohsiung et visiter les alentours. Le trafic peut faire peur de prime abord, mais des voies sont réservées aux engins à deux roues et on rentre vite dans le moule. Je vous promet que même mes amis les plus réfractaires s’y sont habitués rapidement. Si c’est votre première fois, préférez vous entrainer un peu avant dans des rues calmes.

  • TRAVEL : le bus est très économique, le train coûte plus cher, surtout si vous prenez le train à grande vitesse. A titre d’exemple, pour un trajet Taipei-Kaohsiung vous payez 20€ en bus et à partir de 45€ en train à grande vitesse (HSR). Après le temps de trajet n’est pas le même, c’est vous qui voyez.

Vous pouvez donc imaginer vivre pour 30€ / jour à Taïwan.

Spécialités culinaires

Mmmh la partie qui intéresse le plus une bonne partie d’entre vous! Vous connaissez déjà ma passion pour les bubble tea (je vous invite à lire l’article ici sur le sujet), je suis également une grande fan de dumplings !
Voici ci-dessous les spécialités principales à goûter lors d’un voyage à Taïwan . Je vous ferai un article spécifique à cette partie dans les semaines qui viennent!

Que manger à Taïwan

Il y a encore tellement de choses à dire sur l’histoire de Taïwan, sa culture, ses spécialités, si le sujet vous intéresse je vous conseille d’approfondir votre lecture avec des livres spécialisés, des sites web (taiwantourisme par exemple) ou des guides de voyage plus complets (le mien était un Petit Futé). Vous pouvez également découvrir mes vidéos à la découverte de Taïwan sur ma chaîne YouTube !

Mon road-trip à travers la côte Est de Taïwan

Je vous retrouve très vite sur le blog pour continuer les récits d’Asie et la découverte de Taïwan. Abonnez-vous à la newsletter pour rester informés de la sortie de mes nouveaux articles !

8 Comments

  • Girls n Nantes

    29 avril 2020 at 11:14

    coucou

    c’est vrai que ça semble différent de la Chine
    le budget nourriture est très bas dis donc 🙂
    merci de nous avoir fait voyager avec toi <3

    1. May

      29 avril 2020 at 18:48

      Hello !

      Je ne suis jamais allée en Chine mais c’est ce que j’ai compris des retours des personnes que j’ai côtoyé ou d’autres voyageurs.
      La nourriture c’était clairement la folie. Heureuse de t’avoir fait un peu voyager 😍

  • Laurane

    29 avril 2020 at 15:32

    Coucou,

    Je ne savais pas que tu avais vécu au Taïwan pendant 6 mois, c’est top !
    Cela doit être un superbe pays !
    Et hormis le billet d’avion, vraiment peu cher 🙂

    1. May

      29 avril 2020 at 18:47

      Hello Laurane !

      Et oui c’était déjà en 2017 mais une expérience incroyable!
      C’est vrai que le billet est un peu cher, c’est assez loin comme destination mais ça vaut le coup ! 🙂

  • Claire

    1 mai 2020 at 09:59

    Voilà un article bien complet pour de futurs voyageurs ! Je ne sais pas quand est-ce qu’on sera autorisé à bouger à nouveau, mais je suis sure que cet article servira après le confinement 🙂 Merci pour tes conseils !

    1. May

      1 mai 2020 at 12:09

      Merci Claire !
      Oui ce n’est pas vraiment la période mais ce sujet me tien à coeur et ça peut donner des idées à certains voyageurs qui planifieraient déjà pour 2021 😍
      Avec plaisir !

  • Alice

    1 mai 2020 at 12:09

    Super article ultra complet sur Taïwan, ça donne hyper envie d’y aller ! Je n’y suis pas encore allée, je voulais y passer quand j’étais à Hong Kong et puis finalement ça ne s’est pas fait. Donc j’espère pouvoir découvrir bientôt !

    1. May

      2 mai 2020 at 14:46

      Merci pour ton gentil commentaire !
      J’espère que tu auras l’occasion de découvrir ce beau pays 🙂

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent Article suivant