Blog post

Visiter le nord du Costa Rica : La Fortuna et Monteverde

28 novembre 2021

Après avoir passé 10 jours exceptionnels sur la côte Caraïbes, je me rends maintenant dans la Zona Norte, au nord du Costa Rica. J’ai pu faire le plein de plages de sable fin, de la mer des Caraïbes, de parcs nationaux et de forêts tropicales, il est maintenant temps de cocher une case de ma bucker list : grimper sur un volcan.

Je commence donc par quelques jours à La Fortuna où se trouve le Volcan Arenal. Ma route continue ensuite à Montervede, région de montagne et de verdure (et de sensations fortes )! Loin des plages de sable fin et des palmiers, cette région reste un incontournable pour moi tant elle illustre des richesses du Costa Rica.

Infos pratiques pour un voyage au Costa Rica

Au Costa Rica la monnaie officielle est le colon mais les dollars américains sont aussi acceptés, et certains prix ne sont indiqués qu’en dollars

1 euro = env. 730 colon en novembre 2021

Prévoyez suffisamment de liquide pour votre séjour dans les petits villages et villes reculées car il n’y a ni généralement ni banques ni ATM sur place (Tortuguero, Montezuma).

Le soleil se couche très tôt au Costa Rica (env. 17h30), mieux vaut donc se lever tôt ! Je pense que 6h est l’heure idéale pour bien profiter de la journée. Il faut également savoir qu’à 6 ou 7heures du matin le soleil tape déjà très très fort !

La Pura Vida c’est quoi ?

C’est l’expression la plus courante du pays! Ça peut vouloir dire bonjour, ça va, merci, de rien, au revoir, profite-bien … C’est vraiment utilisé à tout va ici et ca montre l’état d’esprit du pays et des habitants ☀️

La région nord du Costa Rica : Zona Norte

J’ai l’impression de dire ça pour chaque région, mais on trouve dans la zone nord du Costa Rica quelques uns des plus beaux parcs nationaux et réserves.

La zone nord du Costa Rica a été façonnée par les éléments naturels et l’énergie de ses volcans, c’est une région verte et montagneuse où la nature domine (encore une fois).

On peut distinguer trois zones :

  • La région de Sarapiqui, bulle de biodiversité et de nature, chemins de randonnée et environnement très préservé. J’ai longuement hésité à y aller mais c’était trop compliqué sans 4×4 et mon programme global est déjà très ambitieux. Mais si je reviens au Costa Rica j’y passerais à coup sûr !
  • Le Volcan Arenal et la ville de la Fortuna attelante. Un des 116 volcans du Costa Rica, mais celui-là est encore actif et devrait entrer en éruption d’ici 5 à 10 ans selon les experts (et mon guide local). J’ai adoré ces quelques jours !
  • La région de Monteverde et la ville de Santa Elena : montagne et verdure sont les meilleurs mots pour décrire cette région. Assez difficilement accessible (il faut voir l’état des routes), c’est un écrin de verdure dans un encore plus grand écrin de verdure (le Costa Rica). Amateurs de sensations fortes, c’est ici que vous devez aller !

J’ai éveillé votre curiosité ? Tant mieux, place à la découverte maintenant !

Step 1 : Le Volcan Arenal et La Fortuna

J’avais tellement hâte de découvrir cette région après avoir goûté au paradis caraïbéen. Comme j’ai 5 semaines au Costa Rica j’ai décidé de rejoindre La Fortuna en bus public depuis Puerto Viejo où je me trouvais. C’est ambitieux, long, mais ça se fait et je ne regrette pas du tout !

Se rendre à La Fortuna

  • En voiture : il vous faudra 3-4h pour rejoindre La Fortuna depuis San José. La route passe par les montagnes et son état est moyen. Préférez donc la faire de jour !

  • En bus public : solution la plus locale et la plus économique (moins d’un quinzaine de dollars au total). Néanmoins sachez que la route est longue ! Ca m’a pris 11h pour rejoindre La Fortuna depuis Puerto Viejo, et un retour par San José est obligatoire. Des bus partent depuis Puerto Viejo et rejoignent San José en 4h-6h (en fonction de la circulation). Depuis San José un seul bus direct pour la Fortuna par jour (il part à 8h40). Sinon il faut prendre un premier bus jusqu’à Ciudad Quesada (env. 3h, terminal 7-10) puis un dernier bus jusqu’à La Fortuna (2h30). C’est très long MAIS les paysages sont magnifiques, c’est pas cher, et les liaisons se font assez facilement. En plus il n’y a que des locaux dans les derniers bus.

Il ne fait pas se fier aux kilomètres au Costa Rica, l’état des routes rend le trajet beaucoup plus long. Par exemple nous avons mis 3h à faire 32km pour la parcelle San José-Ciudad (de nuit & brouillard). 

  • En shuttle privé: Vous trouverez de nombreux shuttle au départ de Puerto Viejo ou Cahuita pour rejoindre San José ou directement la Fortuna. Le seul inconvénient : le prix ! Ils sont compris entre 60 et 75$ environ. Mais si vous avez un timing serré ça reste la meilleure solution.

La ville de Fortuna

La Fortuna n’est pas une ville particulièrement esthétique, comme souvent au Costa Rica. Elle comporte tout de même une église avec une jolie place fleurie au centre du village, mais c’est à peut près tout. Donc je ne sais pas trop l’expliquer mais pourtant je l’ai adorée ! Je m’y suis sentie extrêmement bien dès mon arrivée.

De jour, le Volcan Arenal domine la ville, et la vue est très belle si vous avez la chance de le voir sans nuages.

La ville est remplie de sodas, bars, boutiques de souvenirs et stands de tours et excursions. Et on s’y sent bien. Même le soir de nuit je n’ai senti aucune insécurité. Je vous recommande donc d’y loger lors de votre passage dans la région !

Durant ce voyage solo je ne dors quasiment qu’en auberge de jeunesse et je choisis les mieux notées. A La Fortuna j’ai logé au Arenal Backpackers Resort, dortoirs un peu surchargés mais endroit sympa. Mais si vous êtes deux je vous conseille leurs cabanes insolites qui m’ont beaucoup plu !

Activités et choses à faire à la Fortuna

Le Parque National Volcan Arenal

Le Volcan Arenal, du haut de ses 1655m, est définitivement majestueux. A tel point que je n’ai pas eu l’occasion de voir son sommet, en restant 3j sur place, c’est une question de chance. Il domine la jungle tropicale, les montagnes alentours et le lac Arenal, lac artificiel qui fournit près de 20% de l’électricité du pays !

Sous ses airs charmeurs, il faut pourtant se méfier du Volcan Arenal. Ce volcan de près de 7000 ans est toujours en activité. La dernière éruption a eu lieu en 2010, et on peut voir ses chemins de lave partant du sommet. La plus violente éruption récente fut celle de 1968 qui a englouti habitations et pris la vie de 87 personnes. Les habitants s’en souviennent et une réserve porte également son nom en souvenir (Arenal 1968).

Pour randonner sur le volcan plusieurs parcs et réserves peuvent être intéressants:

  • Les sentiers de l’Arenal Observatory Lodge : réserve privée de l’hôtel du même nom qui compte 11km de sentiers. 12$/ entrée
  • Arenal 1968 : sentiers sur le versant ouest du volcan, sur les traces des coulées de laves de 1968. 17$/entrée
  • Mirador El Silencio : petite réserve privée dont l’activité principale est l’élevage de bovins. Plus confidentielle elle comporte 14km de sentier. 10$/entrée
  • Parque National Volcan Arenal : constitué essentiellement de forets primaires il comporte deux secteurs : volcan et Péninsula. 15$/entrée

J’ai fait les randonnées du secteur volcan du parc national. J’avais pris un guide pour observer les animaux mais je ne vous le recommande par forcément pour ce parc. Le chemin est assez facile et ce n’est vraiment pas nécessaire. On trouve aussi un lac avec une robe swing (corde) où l’on peut se baigner.

L’interdit mais populaire Cherro Chato

Petit frère du Volcan Arenal, le Cherro Chato se trouve juste à côté et accueille un lac turquoise au sein de son cratère. Son accès est interdit depuis 2017 et le chemin est ainsi difficile car plus entretenu. Malgré l’interdiction c’est une randonnée très populaire ici, même si très difficile.

Pour y accéder il faut s'acquitter d'un droit d'entrée de 12$ au Green Lagoon Hostel. Même pour les activités interdites on se retrouve à payer au Costa Rica ! 

La durée de la randonnée dépend selon les dires de chacun ! 3-4h selon les guides locaux rencontrés, 6h selon les marcheurs sur place. N’ayant pas suffisamment de temps pour accéder au sommet, nous n’avons pas accédé au sommet.

Je ne peux pas ici vous conseiller quelque chose d’illégal, mais au moins vous êtes informés.

Les sources d’eaux chaudes de La Fortuna (Hot Spring)

Chauffées par le Volcan Arenal, de nombreuses sources thermales se trouvent à proximité. Leur température est comprise entre 25 et 38° et elles possèdent de nombreuses vertus pour soulager les muscles après une journée de randonnée. Clairement un incontournable à faire à La Fortuna !

Plusieurs établissements et spas proposent des accès à leurs bassins d’eaux thermales. Si vous avez vraiment envie de vous faire plaisir c’est idéal. Ils sont néanmoins assez chers.

Sinon vous ne pouvez pas manquer l’accès gratuit aux Hot Springs de Tabacon ! En face du Tabacon resort & Spa, descendez le chemin pour accéder à la rivière. Là vous pouvez monter ou descendre pour trouver le spot parfait. Ne pas prendre d’affaires de valeur ou qui craignent l’eau.

J’y suis allée de nuit (avec un guide absolument, sinon vous pouvez oublier), et j’ai adoré ! L’eau était à température idéale, certains emplacement étaient encore plus agréables qu’un bain à remous, il y avait des petits toboggans … Seul regret de ne pas avoir eu l’occasion de voir le lieu de jour !

La cascade de La Fortuna (Waterfall)

C’est une force de la nature, haute de 75 mètres, qui déverse des tonnes d’eau dans la rivière. Son accès est payant et coûte 18$ (une petite fortune!). Le chemin pour y accéder est néanmoins de très belle qualité : 500 marches sur un sentier en bois à travers la jungle.

Une fois en bas on peut se baigner à proximité de la cascade (sans trop s’y approcher à moins de ne finir broyé) ou un peu plus bas sur la gauche.

Je ne sais pas trop que penser de cette attraction. Elle est certes très impressionnante et agréable, mais le prix demeure astronomique. J’ai donc un avis à 50/50 qui ne vous aidera pas beaucoup pour cette fois!

El Salto : accès à la rivière, petite cascade et rope swing

Alors ça j’ai adoré !! Déjà c’est GRATUIT (chose rare au Costa Rica) et en plus c’est tellement fun ! Vous la trouverez sur la route de la Cascade, sous un pont. C’est également indiqué sur google « El Salto« .

La rope swing, littéralement corde balançoire, est une corde sur laquelle on s’élance pour sauter dans l’eau. C’est assez haut et l’eau est assez profonde, mais j’ai trouvé ça génial et j’y ai passé une après-midi. Si vous n’êtes pas trop friands de sensations, vous pouvez tout de même venir admirer le show et vous baigner dans la rivière. C’est très agréable.

Si vous voulez en faire plus : autres activités

J’aurais pu facilement rester 2-3 jours de plus à La Fortuna (j’y suis restée 2 jours, 3 nuits), et si c’est votre cas voici quelques idées d’activités supplémentaires:

  • Le Sloth Watching Trail : situé à la sortie de La Fortuna c’est un backpacker qui m’a parlé de ce parc où il avait observé de nombreux oiseaux et animaux. Vous pouvez y passer 2h ou beaucoup plus. L’entrée coûte 18$, vous pouvez prendre un guide en supplément.
  • Rainforest chocolate tour : je vous en ai déjà parlé dans mon article sur la côte Caraïbes, ici aussi il est possible de découvrir les secrets derrière la fabrication du chocolat.
  • Dans les agences touristiques vous trouverez également de nombreuses informations pour faire de la zip line (tyrolienne, ponts suspendus) et autres activités dans les parcs d’aventure. Il est également possible de faire des excursions en quad au Volcan Arenal.

2 jours c’était trop court, mais c’était quand même un stop beaucoup trop bien à La Fortuna ! J’ai adoré découvrir ce paysage et le somptueux Volcan Arenal. La suite se passe à Monteverde !

Un paresseux croisé sur le chemin

Step 2 : Monteverde

En descendant au sud du Volcan Arenal on arrive à la « Montagne verte », Monteverde. Cette région montagneuse est couverte de forêts primaires, de jungles et est très protégée ! On y trouve de somptueuses réserves avec des paysages dignes de Narnia ou de Jurassic Park, c’est dire !

L’agitation de la région se concentre dans la petite ville de Santa Elena, un centre minuscule mais qui possède toutes les nécessités et une flopée d’hostels, hôtels et lodges le long de sa route.

Des shuttles réservent les principaux lieux d'activités et réserves et viennent vous chercher directement à votre hébergement (à réserver auprès de votre hébergement à l'avance).

Réserve de Santa Elena ou réserve de Monteverde : laquelle choisir ?

Il est impossible de ne pas découvrir l’une de ces deux « cloud Forest », montagnes nuageuses. L’ambiance est humide et bien plus fraiche que dans le reste du pays, 18° en moyenne, mais c’est magnifique !

Alors quelle réserve visiter ? C’est l’éternelle question qui se pose quand on se rend à Monteverde, mais il faut savoir que les deux réserves se trouvent sur la même forêt. On est donc susceptibles d’y voir la même chose en terme de faune et de flore. Elles comprennent environ 13 km de sentier chacune et se trouvent à 20 et 30 minutes du centre de Santa Elena en voiture.

Mais deux différences ont largement orienté mon choix (et le vôtre je suppose) :

  • Le prix : La réserve de Santa Elena est moins chère que la réserve de Monteverde (16$ vs 25$). Ajoutez à ça environ 5$ pour le shuttle si vous n’avez pas de voiture (également pour le parking à Monteverde).
  • Les bénéfices : selon les ticos (locaux) que j’ai croisé sur place il est préférable de se rendre à la réserve de Santa Elena car les bénéfices sont reversés aux écoles sur place directement.

La réserve de Santa Elena possède différents sentiers, env. 1h30 pour le plus court (sentier jaune) et 3h pour le plus long (sentier rouge). Des points d’observation se trouvent sur les sentiers, il peut être compliqué d’apprécier la vue quand les nuages de la cloud Forest sont trop bas.

Mais spoiler alert, même dans la pluie et le froid, sur un sentier boueux et innondé, j’ai A-DO-RE cette expérience ! L’ambiance est juste magique.

J’ai néanmoins trouvé que les temps annoncés pour les sentiers étaient un peu exagérées, le sentier rouge était annoncé en 3h30 env. et je l’ai fait en un peu plus de 2h sur un chemin glissant et boueux. A moins que sans m’en rendre compte j’ai galopé pour échapper à la pluie incessante ? Mais je ne crois pas.

Aller admirer le coucher du soleil au dessus des nuages

Bon mon titre est un peu trop accrocheur, car quand c’est nuageux, c’est nuageux ! Mais si le temps est clément vous pouvez admirer de superbes couchers de soleil ! Pour cela je vous recommande deux endroits:

  • Le point de vue (Vista al Golfo sur google) : situé à 2 km du centre de Santa Elena, vous trouverez facilement ce spot réputé à l’heure où le soleil se couche. Il est accessible à pieds ou en voiture et est GRATUIT (important pour le souligner, on est au Costa Rica après tout).
  • Le restaurant Morphos offre également un super spot pour admirer le coucher de soleil, un cocktail à la main pour profiter de la Pura Vida.

El Raiz : un ficus qui fait parler de lui

Voici un arbre dont on entend parler dans la ville de Santa Elena. Mais qu’est-ce donc que El Raiz ? Un ficus visiblement bien enraciné, à côté duquel on peut trouver des chemins pour une balade dans la forêt.

Je m’y suis rendue en fin de journée et je n’ai donc pas de photos à vous partager mais voici de quoi vous donner une idée avec ce que j’ai trouvé sur internet.

L’accès est facile à pied depuis le centre de Santa Elena (10 mns de marche), l’accès est libre et indiqué par des panneaux. Sans être un incontournable c’est une balade agréable !

Activité dans les airs : les tyroliennes et les ponts suspendus

De nombreux agences proposent des tours dans la forêt verte de Monteverde. Des parcours de ponts suspendus ou encore de tyroliennes pour les amateurs de sensations un peu plus fortes.

Vous pouvez réserver la veille auprès de votre hôtel ou directement dans une office dans le centre de Santa Teresa. Il faut débourser une petite fortune (env. 40-60$) pour ces activités mais quasiment tout le monde le fait.

  • Sky Adventures : ponts suspendus (sky walk) & tyroliennes (sky trek)
  • Selvatura : même principe en un peu moins grand
  • 100% Aventura : 10 tyroliennes et 8 ponts suspendus en fonction du package choisi.
  • Monteverde Extremo Park : 16 attractions incluant des tyroliennes, un superman (tyrolienne tenue par le dos) et un saut de Tarzan (on saute dans le vide avec une liane) (50$). Il est également possible de faire du saut à l’élastique pour 85$. Connu pour être le plus extrême, je l’ai fait sous une petite pluie et beaucoup de vent et je n’ai vraiment pas été transcendée pour le prix. Mais j’ai eu d’autres échos plus positifs de backpackers ayant eu du beau temps.

C’est sous un temps pluvieux et assez froid que s’achève ma petite semaine dans la zone nord du Costa Rica. Je suis toujours surprise de voir que l’on peut passer de 30° au froid en quelques heures ! Malgré le temps j’ai adoré cette escale dans les montagnes vertes et je vous le recommande chaudement. Maintenant retour vers les plages paradisiaques et le soleil, je continue mon voyage sur la côte Pacifique du Costa Rica !

Envie de sauvegarder cet article ? Pin it !

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent Article suivant