Blog post

Itinéraire de voyage de 2 semaines en Croatie et Monténégro

5 septembre 2022

Après avoir passé 3 semaines de road-trip en Italie, je découvre un nouveau pays avec un voyage en Croatie ! Entre l’Europe centrale et la mer Adriatique, la Croatie jouit de paysages variés et idylliques. Lors d’un voyage en Croatie on peut découvrir son littoral bordé d’une haut transparente, ses quelques 1600 îles et ilots, ses montagnes et, ses parcs nationaux parsemés de cascades impressionnantes. La Croatie s’est construite au croisement des influences slaves, orientales et méditerranéennes.

Pour découvrir la Croatie, je vous partage mon itinéraire de 2 semaines, avec une courte étape au Monténégro. Vous trouverez dans cet article diverses informations pour préparer votre voyage, mes conseils, coups de coeurs et étapes en Croatie.

Infos et conseils pour un voyage en Croatie

Quelques informations sur la Croatie

La Croatie fait partie de la péninsule des Balkans, bordée par la mer adriatique. Elle a de nombreux voisins et est frontalière avec la Slovénie, la Hongrie, la Serbie, le Monténégro et la Bosnie-Herzégovine. 

C’est un pays étonnant par la richesse de ses influences (slaves, germaniques, italiennes, grecques…), par sa population (seulement 4 millions d’habitants), et par sa propreté (réflexion personnelle).

Sa capitale est Zagreb, située dans le nord du pays, et une autre de ses villes majeure est Dubrovnik, située quant à elle à l’extrême sud du littoral.

Logement en Croatie

On trouve de nombreuses chambres d’hôtes et B&B confortables en Croatie. J’ai vu relativement peu d’hôtels lors de ce voyage en Croatie. Comme d’habitude, j’ai fait quasi toutes mes réservations sur Booking, avec 1 nuit ou 2 via Airbnb.

Se déplacer en Croatie

Il existe plusieurs solutions pour se déplacer lors d’un voyage en Croatie :

Le bâteau ou ferry pour se rendre sur les îles. Les billets peuvent être achetés au port ou via les différentes compagnies en ligne (par exemple Jadrolinija, TP Line ou Split Express)

🚌 Le bus pour assurer les liaisons entre les villes dans tout le pays (par exemple avec Flixbus)

🚘 La voiture pour être indépendant dans ses déplacements (mais peut être très chère en saison haute)

J’avais réservé une voiture pour 10 jours (800€) à partir de Split et suis allée sur les îles en ferry pour les derniers jours. La location de la voiture était très chère en juillet, mais l’état des routes était excellent.


Mon itinéraire de 2 semaines de voyage en Croatie

Jour 1 : Split – Makarska (ou Omiš)
Jours 2 et 3 : Dubrovnik
Jour 4 : Monténégro (bouches du Kotor)
Jour 5 : Trogir
Jour 6 : Sibenik – Skradin
Jour 7 : Parc national de Krka – Zadar
Jour 8 : Îles Kornati (Zadar)
Jour 9 : Parc national de Plitvice
Jour 10 et 11 : île de Brac
Jour 12 et 13 : île de Hvar
Jour 14 : Split

Itinéraire détaillé

Jour 1 : Makarska (ou Omiš)

Après être arrivée à Split et avoir récupéré la voiture de location, je prends la route vers Dubrovnik pour le début du voyage en Croatie. J’ai fait un premier stop d’une nuit prévu à Makarska pour couper le trajet.

🚘 Env. 1h30 de route depuis l’aéroport de Split. Très beaux paysages de montagnes sur l’autoroute, excellent état des routes.

Après un tremblement de terre en 1962, Makarska fut reconstruite avec une ambition touristique. On trouve de nombreuses stations balnéaires partout sur le littoral de ce côté. Si vous êtes en voiture, je vous recommande grandement d’emprunter la route qui longe la mer. Les eaux et paysages y sont magnifiques.

Que faire à Makarska ?

Makarska est une station balnéaire (plutôt très touristique) qui comprend une grande plage, une presqu’île avec de jolies criques et un centre-ville super mignon à côté du port !

  • Faire un tour de sa presqu’île en queue de baleine et profiter des jolies criques (de préférence tôt le matin pour éviter le monde)
  • Se balader sur le port au coucher du soleil
  • Déambuler dans la vieille ville, découvrir son église sur la place en face du port, et peut-être le petit marché à sa droite
  • Il y a également de nombreuses activités nautiques sur la grande plage si vous aimez ça

J’ai aimé la ville et l’environnement de Makarska, mais beaucoup moins son côté très touristique. A la place j’aurais peut-être préféré Omiš, une autre stations balnéaire de la côte, un peu plus discrète.

Jour 2 : Slano, Dubrovnik

Le lendemain matin, je reprends la route vers la célèbre ville de Dubrovnik.

🚘 Comme la route est longue (plus de 3h), je décide de profiter à fond du paysage et de m’arrêter dans un petit village pour le déjeuner.

Arrêt déjeuner et baignade à Slano

A mi-trajet, par praticité, et parce que j’avais aperçu une petite plage, je m’arrête dans la ville de Slano pour déjeuner.

Slano est une petite ville balnéaire loin de l’agitation touristique. On y trouve une église, quelques commerces, un grand complexe hôtelier avec sa plage privée, et une plage publique avec douches et cabines pour se changer.

C’était vraiment parfait pour faire une pause baignade et pique-nique entre Makarska et Dubrovnik.

Jour 3: Dubrovnik

Incontournable de tout voyage en Croatie, Dubrovnik est devenue en quelques années LA perle des Balkans et attire les touristes du monde entier. Avec ses petites ruelles au charme fou, ses bâtiments maculés de blanc, sa cité médiale et ses plages et criques, elle ne peut que vous charmer !

Reconstruite il y a une vingtaine d’années, elle avait été partiellement détruite lors de la guerre de 1990 à 1995 pour l’indépendance de la Croatie.

Et évidemment, c’est un lieu emblématique de la série « Game of Thrones» qui a propulsé la ville au rang de star.

🛏 Pour le logement il est possible de loger dans la vieille ville de Dubrovnik (mais très cher), ou dans les quartiers de Gruz et Lapad (facilement accessibles en bus).

Que faire à Dubrovnik ?
  • Déambuler dans la vieille ville, découvrir ses bâtiments et les nombreuses ruelles offrant des vues imprenables
  • Vous pouvez aussi visiter les remparts, la visite fait 2km et se fait en 45 minutes facilement. Néanmoins ce n’est vraiment pas incontournable selon moi en raison du prix vraiment abusif (env. 33€ pour accéder aux remparts). Le billet comprend aussi l’entrée au fort Lovrijenac, qui vous offrira une autre vue intéressante.
  • Faire un tour sur l’île de Lokrum, en face. On y accède en 5 minutes de navette (26€ A/R) puis on peut la visiter à pied, accéder à son fort, des petits sentiers et de nombreuses criques. Un vrai coup de coeur !
  • Il est aussi possible d’emprunter le funiculaire pour se rendre au sommet du mont Srd (27€ A/R), ou y monter à pied en 45 minutes, 1h, si la chaleur n’est pas trop écrasante.
L’île de Lokrum

Jour 4 : Monténégro, les bouches de Kotor

🚘 Il y a environ 2-3h de route entre Dubrovnik et Kotor. Une fois arrivée au Monténégro j’ai constaté que l’état des routes était bien moins bon qu’en Croatie (routes étroites, plus de monde). Pour couper la route j’ai fait un stop à Risan.

Sur la route, baignade à Risan

Risan se trouve dans les bouches de Kotor au Monténégro. Comme Slano, quelques jours auparavant, c’est une toute petite ville avec une plage. Très bien pour pique-niquer et piquer une tête avant de reprendre la route.

Perast, mon coup de coeur au Monténégro

🚘 Pour se garer, 2 possibilités à l’entrée et à la sortie de la ville. Peu de places donc venez assez tôt.

Perast est un village incroyable construit au bord du lac. A côté de criques turquoises se trouvent de beaux bâtiments de pierre, des restaurants avec une vue magnifique, des ilots étonnants. J’ai adoré cette visite qui reste un gros coup de coeur.

Que faire à Perast ?
  • Se balader dans le village en longeant la mer
  • Prendre un café ou déjeuner en terasse. J’ai beaucoup aimé celle de l’Heritage Grand.
  • Monter au clocher de l‘église Saint-Nicolas et admirer la vue (1€ / interdit aux enfants)
  • Se baigner dans les criques aménagées
  • Se rendre sur l’île de Notre Dame du rocher en bateau taxi (5€ A/R)
Découverte de Kotor

Dernière destination au Monténégro et étape pour la nuit, j’arrive dans la jolie ville de Kotor. Nouvelle ville médiévale, elle est classée au patrimoine mondial de l’Unesco et sa visite est très agréable. Je vous conseille de vous perdre dans ses ruelles, de faire un tour sur les remparts, de vous poser à la terasse d’un café pour profiter de l’ambiance.

Si vous avez le temps, ne manquez pas de parcourir ses murailles qui grimpent sur le flanc de la montagne jusqu’à la forteresse Saint-Jean. La vue de là-haut est, parait-il, à couper le souffle. Les 2000 marches, elles aussi, risquent d’avoir un effet sur votre souffle.

Jour 5 : Retour en Croatie à Trogir

🚘 Aujourd’hui la route est longue (env. 6h), la journée pluvieuse et j’ai 3 frontières à traverser (Monténégro Croatie puis Bosnie-Herzégovine puis Croatie de nouveau). En fin de journée, je fais étape à Trogir avant de continuer la route vers l’ouest.

Trogir est une destination assez touristique située à côté de l’aéroport de Split, c’est un incontournable d’un voyage en Croatie. La vieille-ville a plus de 2500 ans et a été construite sur une presqu’ile. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

Pour la découvrir, pas d’itinéraire précis, il suffit de déambuler dans les petites ruelles pour s’imprégner de son style et de son ambiance. Vous tomberez sous le charme de ses rues pavée, ses magnifiques palais, sa belle cathédrale romane, et sa Pinacothèque.

Le lendemain matin, avant de reprendre la route, je me suis rendue sur la presqu’île suivante, vers les plages d’Okgrum. Pas de coup de coeur cette fois-ci, et ce n’est pas très facile de circuler en plein été. Je ne vous recommande pas de vous arrêter.

Jour 6 : Šibenik – Skradin

Šibenik

Après les plages de Trogir, je reprends la voiture vers Skradin où je vais visiter le parc national de Krka. Sur la route je décide de m’arrêter à Šibenik pour découvrir cette ville.

C’est une jolie ville qui date du Vème siècle, elle est aussi inscrite au patrimoine mondiale de l’Unesco. En bord de mer, son port est assez grand et se trouve à l’extérieur de la vieille ville, entourée de remparts. Pas de plan précis pour visiter la ville, je me suis baladée au hasard des ruelles pour m’imprégner de l’ambiance de la ville.

Vous ne manquerez pas la cathédrale St-Jacques, imposante et majestueuse, qui trône au milieu de la place et a été terminée au XVIème siècle.

Skradin

J’arrive dans la petite ville de Skradin pour la nuit, aux portes du parc national de Krka. La petite ville n’est pas très animée mais reste agréable. Une plage permet de se relaxer et piquer une tête en attendant la visite du parc.

Jour 7 : le parc national de Krka

Réveil aux aurores pour arriver au parc national de Krka à l’ouverture à 8h. Il est situé le long de la rivière Krka est est le deuxième parc le plus visité de Croatie (après Plitvice). Les visiteurs viennent découvrir ses chutes d’eau, et notamment la cascade la plus célèbre : Skradinski buk. La faune et la flore y sont riches et variées.

Il y a deux entrées principales pour se rendre parc, l’une se trouvant à Skradin (accès en bateau), l’autre à Lozovac (accès en voiture). J’ai donc pris le bateau depuis l’embarcadère de Skradin pour me rendre dans le parc. Les navettes passent toutes les heures dans chaque sens.

Une fois dans le parc national, le sentier fait une boucle et est très bien balisé. Il peut y avoir beaucoup de monde donc je vous conseille vivement de venir dès l’ouverture. J’ai fait la boucle en environ 1 heure.

Depuis 2021 il n’est plus possible de se baigner dans le parc national de Krka.

Tarif en haute saison : 200 KN par adulte + 20 KN pour le bateau (env. 30€)

Il faut savoir que le parc national de Krka ne se résume pas aux chutes de Skradinski buk. Si vous êtes véhiculés, vous pouvez remonter la rivière et vous rendre aux autres points. Vous trouverez toutes les informations à la billetterie et sur le billet. Pour ma part je me suis rendue à :

  • Point de vue sur le monastère de Visovac (« Taper Monument to Croatian King Petar Svacic sur google pour trouver où vous garer). Le monastère se trouve sur une île au milieu de la rivière, c’est magnifique.
  • Je suis ensuite allée au Monastère de Krka. C’est joli mais pas un incontournable pour moi.
  • J’ai terminé par Manojlovacki Slapovi, la plus haute cascade du parc, située à 43km des Skradinski buk.

Tout ça a pris bien 2 heures en voiture mais c’était très beau. J’ai ensuite repris la route vers Zadar.

Jour 8 : Zadar et les îles Kornati

Zadar

Zadar est la cinquième ville de Croatie. Son centre-ville est fortifié, ce qui lui confère un grand charme. Son port est aussi l’un des plus importants. Elle a des influences romaines, vénitiennes et autrichiennes. En déambulant dans cette ville de pierres blanches, on découvre plus de 2000 ans d’histoire.

L’une de ses particularités contemporaine sont ses orgues marines. On trouve, au bout des quais de la « Riva », des escaliers de pierre blanche qui plongent dans la mer et jouent une musique d’orgue. Ce sont des tuyaux à l’intérieur de ces marches qui produisent une mélodie avec l’eau et le vent. C’est une oeuvre de Nikola Bašić qui est bien appréciée de tous !

Les îles Kornati

Ayant une journée entière à passer à Zadar, j’ai décidé de faire une excursion et d’aller découvrir les îles Kornati. L’archipel des Kornati est un groupe composé de 150 îles dont 89 îles sont protégées en tant que parc national. Ce sont les plus sauvages de Croatie, pour la quasi-totalité inhabitées. Vue du ciel c’est un Amat d’îlots ronds et arides, au milieu d’eaux cristallines et de criques.

De nombreuses excursions sont proposées le long de la promenade de la mer le soir à Zadar. Vous pouvez aussi en trouver en ligne. Le prix minimum est de 50€ par personne si vous prenez une excursion avec un grand groupe.

Après 2:30 de navigation, nous avons fait un stop au parc national des Kornati pour une baignade puis de nouveau 45 minutes de bateau pour arriver au parc naturel de Telascica, et retour à Zadar en 2h de bateau. En conclusion il faut aimer naviguer ! Je vous conseille aussi de choisir un tour avec peu de monde, sinon ça peut vite faire un amas touristique à chaque débarquement.

Jour 9 : Parc national de Plitvice

Etape tant attendue du voyage en Croatie : les lacs de Plitvice ! Situé à 2h de route de Zadar, le parc national de Plitvice est le plus grand et ancien de Croatie. C’est aussi le plus visité (réservation obligatoire ici, env. 40€/ adulte). Il s’est vu ajouté au patrimoine mondial de l’UNESCO dès 1979. 

Le parc est composé d’un plateau kastique où s’étagent 16 lacs, aux teintes bleu-vert, reliés entre-eux par 92 cascades. On le visite à pied sur des passerelles en bois, et en bus et navettes maritimes du parc, à travers ses 8 circuits de longueur différentes

Je vous conseille de venir le plus tôt possible pour éviter le monde et avoir le parc pour vous tous seuls pendant quelques dizaines de minutes. J’ai choisi de faire le circuit H, assez complet, réalisable en 4 à 6 heures tranquillement. Sur place vous avez la possibilité, à tout moment, de changer de circuit et rallonger ou raccourcir votre balade. C’est très agréable, j’ai adoré cette journée.

Jours 10 – 11 : Bol, île de Brac

🚘 Le lendemain matin, je reprends la route vers Split (env. 2h30) pour rendre la voiture et prendre un bateau pour Brac.

Arrivée à Split, je me rends à l’embarcadère pour prendre mes billets pour l’île de Brac. De nombreux bateaux circulent chaque jour entre Split et les îles. La traversée pour Bol (Brac) prend environ 1 heure. Sur place, vous pouvez vous déplacer en scooter, voiture ou taxi. Ne restant qu’1 jour et demi j’ai choisi de rester aux environs de Bol et de me déplacer à pied.

Bol est la plus vielle ville de la rive de Brac , elle est située au sud de l’île. C’est une bonne destination pour se ressourcer et profiter de plages et criques aux eaux cristallines.

Que faire à Bol (île de Brac) ?
Les incontournables à Bol
  • Flâner sur le port et explorer les ruelles de la ville de Bol
  • Prendre un verre, perché face à la plage à la Taverne Riva
  • Longer l’agréable promenade Zlatnog Rata (qui va jusqu’aux plages). Côté ville, vous pouvez aussi trouver des souvenirs locaux (ou pas) dans les stands qui la bordent.

Je n’ai pas trouvé beaucoup de souvenirs à ramener de Croatie, mais la pierre blanche caractéristique de ce pays vient justement des carrières de Bol ! Ainsi on trouve dans la ville de nombreuses sculptures, ce sont les essais des apprentis qui sont ainsi exposés. On trouve donc à Bol de nombreux souvenirs réalisés dans cette pierre, j’ai trouvé ça original et assez authentique.

  • Découvrir la célebrissime plage de Zlatni Rat, symbole de Bol. Ultra touristique aussi, mais vous pouvez trouvez des criques moins habitées aux environs, et c’est un incontournable si vous vous rendez à Bol.
  • Plus calme, et de l’autre côté de Bol, j’ai bien aimé la plage de Martinica. Allez-y avant 10h pour profiter de l’endroit au calme.
A faire à Bol avec un peu plus de temps
  • Aller faire un tour au monastère dominicain de Bol, c’est rapide mais un joli lieu, allez-y en fin de journée et rentrez par le porte pour faire une petite balade
  • Découvrir le street-art de Bol, aux environs de la zone de l’ancien hôtel de Bijela Kuce, aujourd’hui abandonné
  • Faire la randonnée de Vidova Gora depuis Bol (env. 2h de marche), elle vous amène au sommet de l’île avec une vue imprenable sur toute les environs et l’île de Hvar, en face. Différents parcours sont disponibles ici.
Jours 12 et 13 : Hvar (île d’Hvar)

🛥 Après avoir exploré Bol, je reprends un bateau direction l’île d’en face : Hvar. La traversée dure un peu moins d’une heure.

Il est possible de prendre des bateaux en provenance et vers différentes villes sur chaque îles.

L’ile de Hvar en Croatie se développe dès l’Antiquité avec sa position stratégique et nautique. L’île et sa ville éponyme attirent les voyageurs par son climat doux, la beauté de son paysage et de ses eaux, ses monuments de pierres blanches. On retrouve dans la ville de nombreux édifices de la renaissance, la ville est encadrée par deux places majeures et dominée d’une forteresse.

Aujourd’hui Hvar est aussi un lieu réputé pour la vie nocturne et il attire de nombreux yatchs et voiliers qui s’alignent sur son port. Au delà de son charme et son côté authentique, c’est aussi une destination assez « chic » qui attire notamment la jet-set.

Que faire à Hvar en 2 jours
  • Se balader dans le centre-ville et les ruelles, passer sur la majestueuse place Sv. Stjepana (4500 m2), la plus grande de Dalmatie. A ses deux extrémités se trouvent le port de Hvar, et la cathédrale de la ville. Elle est notamment très animée le soir.
  • Grimper jusqu’à la forteresse vénitienne de Hvar, au sommet de la colline, au nord de la ville. Construite au XVIème siècle par des architectes espagnols, on peut visiter ses cachots, profiter de la terasse et c’est un bon spot pour le coucher de soleil.
  • Longer la promenade à l’ouest de la vieille ville vers les plages et les criques. Entre les Beach bars, vous pouvez trouver quelques rochers où déposer vos serviettes. La vue est sublime.
  • Aller faire la fête au Carpe Diem, une institution à Hvar. Je ne l’ai pas fait donc je n’ai pas de retour direct, mais des amis qui y sont allés ont apprécié leur soirée (entrée env. 30€)
  • Faire une excursion dans les îles Paklinski. Une option privative peut être intéressante si vous êtes en groupe, sinon ça reste très cher. Pour les petits budgets j’ai trouvé une super compagnie qui propose la journée à 30€ (infos ici), sur un bateau très agréable (je vous conseille de mettre vos serviettes à l’avant du bateau). Un gros coup de coeur et l’une de mes meilleures journée en Croatie.
Si vous avez plus de temps à Hvar
  • Découvrir la vieille ville de Stari Grad, elle se situe au fond d’une longue baie protégé para la presqu’île de Kabal. C’est l’une des plus anciennes villes de la Croatie, pleine de charme.
  • Prendre un scooter et explorer l’île. A ma grande surprise (je viens de Provence) on y trouve des champs de lavande, j’ai vu beaucoup de boutiques de souvenirs en proposant.

Jour 14 : Split

Dernier jour de voyage en Croatie. Je reprends un bateau depuis Hvar pour me rendre à Split et découvrir cette ville majeure. C’est aussi la dernière étape de itinéraire de 2 semaines.

Split est la deuxième plus grande ville de Croatie, avec ses 180 000 habitants. Son port, qui se trouve sur les rives de la mer Adriatique, est le plus important du pays. C’est une ville chargée d’histoire, comme l’atteste le Palais de Dioclétien, témoin de plus de 2000 ans de vie à Split.

Que faire à Split en 1 journée :

  • Visiter son centre historique, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est la partie piétonne de la ville, avec des petites ruelles rejoignant le port. N’y manquez pas le palais de Dioclétien, un empereur romain des IIIe-IVèmes siècle. Le palais était construit sur une surface de plus de 30.000 m². Les tickets s’achètent sur place, dans l’office de tourisme à côté des marches.
  • Admirer la vue sur Split depuis la cathédrale Saint Domnius : vous pouvez la visiter en achetant le ticket correspondant lors de la visite du palais de Dioclétien, vous découvrirez une vue panoramique sur la ville et ses montagnes.
  • Se balader sur la Riva, la promenade qui longe le front de mer de Split. En journée comme en soirée, c’est très agréable de se balader en bord de mer à Split.

Si vous avez plus de temps à Split vous pouvez :

  • Grimper au sommet de la colline Marjan pour admirer la vue sur Split. A 20 minutes de la vieille ville, prenez de la hauteur pour admirer la ville et la mer.
  • Se prélasser sur les plages aux environs de Split : Bacvice (plage de sable fin, derrière la gare ferroviaire), Kasjuni (plage de galets en forme de croissant de lune, 30 mns à pied ou emprunter le bus 12), Znjan (30 mns, plus grande plage avec des petites criques).

Vous pouvez aussi choisir de faire une excursion à la journée depuis Split. Je vous ai fait une sélection d’activités, cliquez sur les liens pour avoir plus d’informations. Vous pouvez facilement découvrir les îles voisines, vous rendre au parc national de Krka à la journée ou encore, un peu plus loin, découvrir les cascades de Plitvice.

Envie de sauvegarder cet article ? Pin it !

C’est ici que s’achève mon voyage de 2 semaines en Croatie, durée parfaite pour découvrir le pays pour la première fois ! N’hésitez pas à me poser vos questions dans les commentaires. J’espère que toutes ces informations vont vous êtres bien utiles pour votre prochaine exploration.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent