Blog post

Merveille de l’Italie, une semaine à la découverte de la côte Amalfitaine

22 août 2022

L’exploration de l’Italie du Sud suit son cours, avec l’une des pépites de ce pays : la côte Amalfitaine. J’avais déjà entendu parler de Positano et d’Amalfi, et je rêvais d’aller en découvrir plus. Après mon escapade à Naples, Pompéi et Herculanum, j’ai continué la route vers la somptueuse côte Amalfitaine, de Sorrente à Salerne.

Je vous donne, dans cet article, mes conseils pour visiter la côte Amalfitaine et ses incontournables, mes coups de cœur et mon itinéraire complet sur 5 jours

Informations pratiques pour visiter la côte Amalfitaine 

Localisation et informations sur la côte Amalfitaine

Des falaises qui se jettent dans la mer Tyrrhénienne, des routes panoramiques et sinueuses, des villages colorés perchés entre les falaises et la mer, voici la côte Amalfitaine.

Située dans le sud de l’Italie, à 50 km au sud de Naples, elle appartient à la région de la Campanie.

Sa route en corniche longe la mer sur 50 kilomètres, de Sorento à Salerne. Elle a été inaugurée en 1840 pour relier les villages entre eux, jadis accessibles uniquement depuis la mer.

La côte Amalfitaine est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, témoignage de sa beauté et de sa valeur.

Comment se rendre sur la Côte Amalfitaine ?

J’ai décidé de faire la côte Amalfitaine en scooter, je le conseille uniquement aux motards réguliers, ayant l’habitude de la conduite de deux roues. 

Les routes étant étroites et sinueuses, la conduite reste dangereuse et je ne vous recommande pas de venir avec votre moyen de transport.

A la place je vous recommande de loger à Salerne (accessible en train depuis Naples) et de vous rendre sur les différents villages de la côte en ferry (liaisons fréquentes tous les jours à côté de la gare ferroviaire). Un aller vers Positano par exemple coûtera 14€ pour 70 minutes de bateau. On a le temps d’admirer les villages depuis la côte et on arrive directement au centre du village. Tous les villages de la côte sont accessibles en bateau.

Vous pouvez également vous déplacer en bus, vous trouverez toutes les informations pour vous déplacer sur la côte Amalfitaine sur le site sorrentotourism.

Où loger sur la côte Amalfitaine ?

Je vous parle plus haut de Salerne, qui est un bon point de chute, et surtout beaucoup plus économique que les autres villages de la côte ! 

🛏 J’ai logé au Elegant B&B – Il Vicolo storico que je vous recommande pour son rapport qualité-prix et sa situation géographique. Le propriétaire est aux petits soins.

Si vous préférez faire la côte Amalfitaine en mode road-trip, il est possible de loger dans différentes villes chaque soir. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait lors de mon passage. 

Pour avoir le temps de visiter et ne pas trop courir, je vous conseille de faire au moins 3 nuits sur la côte Amalfitaine :

  • nuit 1 : Sorrento (Seven Hostel & Rooms (Sant’Agnello)  € ou Le Palme Sorrento €€)
  • nuit 2 : Positano ou environs (car les prix sont astronomiques)
  • nuit 3 : Amalfi ou Salerne
  • nuit 4 (optionnelle) : Salerne

🛏 Pour la dernière nuit j’ai logé dans un hôtel (après 3 semaines de B&B) que j’ai adoré ! Face au Vésuve avec piscine et petit-déjeuner, à prix encore abordable pour se faire plaisir, je vous conseille le Towers Hotel Stabiae.

🎥 La côte Amalfitaine en vidéo

Itinéraire et étapes sur la côte Amalfitaine

Jour 1 – Sorrento et ses environs

Interlude à Vico Equense

Mon séjour sur la côte Amalfitaine commence par une panne de scooter (pas de chance), au niveau du village de Vico Equense (chance!). C’est clairement ce qu’on appelle une panne “with a view”. 

Pour parfaire cette panne, elle s’est produite à côté d’un restaurant-traiteur délicieux. 

📍🥘 La cascina Di Seiano, possible de manger sur place ou à emporter

De quoi se mettre gustativement dans l’ambiance de la côte Amalfitaine, et pour le coup c’est une agréable surprise.

Découverte de Sorrento

La route continue et je commence à voir, entre deux falaises, un village perché et coloré qui se jette dans la mer Tyrrhénienne. C’est somptueux, je n’ai pas les mots.

J’arrive donc à proximité de la ville de Sorrento. Très fleurie, propre, ça me rappelle un peu Monaco que j’ai découverte quelques semaines plus tôt, mais encore plus jolie. 

Visiter Sorrento

🍋 Je découvre que la spécialité de la côte Amalfitaine est le citron, et que sa boisson signature est le Limoncello ! Les petits magasins touristiques en sont remplis. Le citron d’ici a la réputation d’être le meilleur d’Italie.

Le centre ville de Sorrento se trouve sur la partie haute de la ville. Son port se trouve en bas des falaises, sur la partie basse, avec l’embarcadère. C’est de là que partent quotidiennement des ferry et bateaux privés pour Capri, Iscia, Procida et les villes de la côte Amalfitaine (Positano, Praiano, Amalfi etc).

On trouve aussi de jolis restaurants sur la partie basse de la ville. C’est d’ailleurs ici que se trouve l’un de mes coups de coeur de ce voyage de 3 semaines :

📍🥘 Restaurant Porta Marina : face à la mer, les gnocchis aux fruits de mer sont excellents. Les pâtes et le tiramisu aussi, un vrai délice. Vous attendrez probablement un peu car il y a du monde. 

A faire aux environs de Sorrento

📍Le lendemain j’ai visité le cap de Sorrento, avec les ruines d’une villa antique datant du Ier siècle av. J.C. 

C’est aussi un spot très agréable pour se baigner dans une eau turquoise. 

📍Puis, avec le scooter, j’ai exploré un peu la région et je me suis rendue sur les hauteurs jusqu’au point de vue Pineta di Costanzo, juste en face de Capri. Magnifique.

Jour 2 – Positano et la côte

Je reprends la route et je continue d’en prendre plein les yeux. Il y a peu de kilomètres entre les villages mais les distances sont relativement longues car les routes sont étroites et sinueuses! Je vous avoue qu’entre les bus touristiques, les vans et les motos qui roulent à fond, ce n’est pas de tout repos.

Positano

Mais la route en vaut la chandelle puisque j’arrive au village que j’attendais tant, le mythique Positano !

C’est sûrement le plus connu de la côte Amalfitaine. On l’observe d’abord à distance, depuis la route ou depuis la mer si vous venez en bateau, et sa beauté est subjuguante. Tout de blanc vêtu, des fleurs violettes partout, des bâtiments colorés en escaliers, des toits coniques, la petite plage en contrebas, ça fourmille de mignonnerie. 

Il ne faut pas avoir peur des escaliers, et oubliez la grosse valise, sinon vous allez souffrir ! 

Evidemment, en saison haute on fait la queue lele dans les petites rues étroites de Positano. C’est extrêmement (un peu trop même) touristique, préférez venir le plus tôt possible.

⏱2h-3h suffisent pour faire le tour de Positano, vous pouvez enchainer avec d’autres villages dans la même journée.

Praiano

En reprenant la (longue) route vers Amalfi, je suis passée par Praiano. Loin de la foule de Positano, c’est un petit village accroché à la montagne. Une jolie petite crique se trouve au niveau de la sortie du village.

📍🥘 Sur cette même plage, on m’a recommandé le restaurant Bar Mare, une cuisine délicieuse et pas trop de monde.

Jour 3 – Ravello et Amalfi

Ravello

Après avoir dormi sur les hauteurs à Scala, je m’arrête au charmant village de Ravello en redescendant sur Amalfi (de nombreux taxis s’y rendent depuis Amalfi).

Le village est perché sur la montagne et est d’ailleurs surnommé « le Balcon sur la mer ». Il a inspiré de  nombreux artistes et musiciens par sa beauté.

Il est recommandé de visiter les villas Cimbrone et Rufolo pour leurs panoramas sur la mer et les villages environnants. J’ai visité celle de Rufolo, qui accueille d’ailleurs chaque été un concert suspendu, avec une scène en verre adossée entre les falaises.

Autrement, vous pouvez vous balader dans les ruelles de Ravello pour vous imprégner de l’ambiance.

Amalfi

Amalfi est le village le plus vieux de la côte, c’est d’ailleurs lui qui lui a donné son nom : côte Amalfitaine. Jadis grande puissance maritime (du IXe au XIIe siècles), la ville déclina limitée par son territoire et fut durement touchée par un raz de marée puis la peste qui achevèrent sa domination maritime au profit de villes comme Pise et Venise.

Deuxième village le plus connu de la côte, il est aussi très très touristique ! Je me suis baladé dans le village et sur le port . Le village est pittoresque mais je n’ai pas eu le coup de cœur cette fois-ci.

Maiori

J’ai donc repris la route en passant par le mignon village de Minori, puis une pause baignade à Maiori (juste le temps de prendre une amende pour stationnement, garez-vous bien au niveau des lignes bleues et payez votre ticket). La plage n’est pas trop bondée, c’est assez agréable. 

 En continuant la route vers Salerne, j’ai aperçu les beaux villages d’Erchie, Cetara et Vietri sul Mare.

Jour 4 – Salerne

Étape de fin dans la visite de la côte Amalfitaine, Salerne est la ville la plus importante du coin avec ses 135 000 habitants. Elle se trouve au sud de la côte Amalfitaine et n’en fait pas vraiment partie.

J’y suis restée une soirée et j’ai été agréablement surprise, la ville est très animée le soir, il y a de nombreux petits restaurants et bars, et une longue promenade qui longe la mer.

C’est aussi un point de base stratégique car les logements sont abordables et des bateaux assurent des liaisons avec les villages de la côte Amalfitaine plusieurs fois par jour. Il y a également une gare de TGV à Salerne, qui vous relie facilement aux grandes villes italiennes. 

Il y a de jolies choses à explorer à Salerne qui peuvent vous prendre une bonne partie de la journée comme le château Arechi de Salerne, qui surplombe la ville, la cathédrale Saint Mathieu, construite au XIe siècle sur les vestiges d’un temple romain. 

Personnellement j’ai décidé de passer ma dernière matinée dans l’un des villages de la côte, et ainsi de la découvrir avec le premier ferry de la journée. 

A faire absolument avec quelques jours de plus

Je n’ai pas eu le temps de tout explorer aux environs de la côte Amalfitaine, j’y retournerai avec plaisir pour découvrir les îles. Si vous avez plus de temps, voici ce que je vous recommande :

  • Découvrir Capri, mythique elle aussi, mais très touristique aussi. On peut s’y rendre depuis les villages principaux de la côte Amalfitaine en bâteau. 
  • Explorer d’autres îles comme Iscia ou Procida, plus calmes que Capri 
  • Visiter Naples, je vous ai fait un article juste ici
  • Visiter la cité antique Herculanum, détruite par le Vésuve en 79. Elle est assez proche de Sorrento. Plus d’informations ici.
  • Visiter le site de Pompéi, comme Herculanum, vous ferez un saut dans le passé de 2000 ans. 

Cette étape féérique sur la côte Amalfitaine marque la fin du road-trip de 3 semaines en Italie. En remontant vers la France, je me suis arrêtée à Milan pour couper le trajet. Je me suis déjà rendue à deux reprises à Milan, mais c’est toujours un plaisir pour moi de visiter cette ville. Pour la suite, et fin, des voyages de l’été, je vous emmène dans le prochain article en Croatie pour un road-trip de 2 semaines.

Envie de sauvegarder cet article ? Pin it !

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent Article suivant