Blog post

Voyage en train dans les Pouilles : une semaine à 10 jours

8 août 2022

Les plages de sable blanc, les eaux christallines, les villages blancs, les soirées animées, les plaines d’oliviers et les trulli, oui, c’est bien dans les Pouilles que je me rends cette fois-ci. N’oublions pas la gastronomie, la dolce vita (comprendre la sieste entre 14h et 17h) et le charme à l’italienne. Je vous présente dans cet article mon voyage d’une semaine en train dans les Pouilles (adaptable à 10 jours) ! Mes différentes étapes dans les Pouilles, mes adresses et mes coups de coeur.

C’est parti pour une nouvelle aventure ! Après les différentes étapes de mon tour du monde en solo, j’ai décidé de revenir en Europe et essayer de voyager sans avion quand je peux l’éviter. C’est ainsi que je me trouve sur la route de l’Italie, à bord d’un train, pour un road-trip de 3 semaines. Après quelques jours à Venise, cap vers le sud avec une semaine de voyage en train dans les Pouilles. 

En savoir plus sur les Pouilles

Localisation

La région des Pouilles se trouve au sud de l’Italie, elle forme le talon de la « botte » italienne.

Les Pouilles sont caractérisées par leurs villages blancs, leurs vallées parsemées d’oliviers, les trulli (habitations de forme conique) et les nombreuses fenêtres sur les mers, Adriatique d’un côté, Ionienne de l’autre.

Itinéraire du voyage dans les Pouilles

Infos pratiques pour un voyage dans les Pouilles

Se rendre dans les Pouilles

🚃 🚌 En train ou en bus : Voyager jusqu’aux Pouilles en train ça prend un peu de temps mais avec un bon livre ou du travail, ça se fait ! Deux options : voyager de jour jusqu’à Milan puis de nuit jusqu’à Bari ou faire une halte à Milan pour visiter la ville.

Pour ma part j’ai fait Paris – Milan (7h) puis Venise (3h) avec une première étape. Je me suis ensuite rendue à Bologne (2h) avant de prendre un train de nuit jusqu’à Bari (6h).

✈️ En avion : deux aéroports sont présents dans les Pouilles, le premier à Bari (nord des Pouilles) et le second à Brindisi

Mes adresses pour dormir dans les Pouilles


Itinéraire d’une semaine à 10 jours dans les Pouilles

​​Cet itinéraire d’une semaine de voyage dans les Pouilles a été réalisé sans location de voiture, en privilégiant le train et en louant de temps en temps un scooter.

  1. Bari (1 nuit)
  2. Pogliano a Mare (1 nuit)
  3. Monopoli + villages du centre (Alberobello, Martina Franca, Locorontondo, Cisternino) (2 nuits)
  4. Ostuni (1 nuit)
  5. Lecce + côte Ouest (Galipolli, Baia Verde, Nardo) (2 nuits)
  6. Otrante + côte Est (1 nuit)

Jour 1 – Bari

Bari se divise en deux parties : le centre historique et la ville nouvelle. Dans le centre historique, le quartier de Bari vecchia, vous pouvez vous perdre dans les ruelles étroites et vous imprégner de son caractère. 

A ma grande surprise, c’est aux abords de la ville nouvelle que la vie est la plus animée. A partir de la fin de journée, Bari s’anime et s’illumine. En sortant du centre historique vous tomberez sur de grandes allées commerçantes assez agréables, ça fourmille dans tous les centres. Le long de la mer se trouve une promenade longue de 10 km si le coeur vous en dit.

Que faire à Bari ?

  • Se balader sur le front de mer, la promenade la plus célebre de Bari. Vous pouvez aller de la vieille ville à la ville moderne, ou le contraire (en passant par le Lungomare Imperatore Augusto)
  • Se perdre dans le labyrinthe des ruelles de pierre blanche dans Bari vecchia
  • Aller découvrir la fabrication des orecchiette (et en acheter, elles sont délicieuses) dans la via dell’Arco Basso
  • Découvrir l’imposante basilique Saint Nicolas, construite en 1087. Ne manquez pas non plus la cathédrale de Saint Sabin.

Si vous avez plus de temps, vous pouvez également visiter le Château Normand Souabe.

⏱Selon moi, une demie-journée + soirée suffit pour découvrir Bari.

Jour 2 – Polignano a Mare

A quelques kilomètres de Bari, je reprends le train pour me rendre à Polignano a Mare, la deuxième destination de ce voyage dans les Pouilles. 

🔜Départ en train pour Polignano : trajet direct de 30 min / 2,70€. Le train passe plus ou moins toutes les demi-heures (sauf le matin, plus rarement).

Polignano est l’un de ces adorables petits villages blancs des Pouilles. La chose à savoir, c’est qu’ils s’animent en soirée, et c’est donc à ce moment-là que l’ambiance est la plus agréable. 

Je suis restée une journée et une nuit à Polignano, voici quelques idées de visite :

  • Arpenter le centre-ville à pied en profitant des points de vue incroyables (et venteux) sur la mer
  • Continuer la promenade le long de la mer et pourquoi pas s’arrêter dans une crique ou une plage pour un temps baignade ou bronzette 
  • Le soir venu, prendre un verre et dîner dans l’un des nombreux restaurants de Polignano

Mon adresse coup de coeur :

  • Mint : pour un dîner raffiné dans un joli cadre (à réserver absolument)

Jours 3 et 4 – Monopoli

Monopoli se trouve à moins de 9 kilomètres de Polignano. Si vous êtes en voiture vous pouvez facilement visiter les 2 en une journée. De mon côté, j’ai de nouveau apprécié découvrir Monopoli en soirée. J’y suis restée 2 nuits pour pouvoir visiter les villages dans les terres.

🔜 Départ en train pour Monopoli et les villages des terres : trajet direct de 5 min / 1,10€. Le train passe plus ou moins toutes les demi-heures (sauf le matin, plus rarement), c’est le même train qui fait toute la côte de Bari à Lecce.

A ne pas manquer à Monopoli : 

  • Arpenter les ruelles du centre et notamment la promenade sur la mer
  • Découvrir le charmant petit port
  • Profiter de la gastronomie locale autour d’un verre, d’un repas et/ou d’une glace
  • Pourquoi pas vous baigner dans l’une des criques au sud de Monopoli

Mes adresses :

  • Foodtruck #70043 pour déguster un délicieux sandwich aux fruits de mer, il y a une trentaine de recettes et les poissons frais sous vos yeux. Situé sur la placette au niveau du skatepark de Monopoli, après la plage Porta Vecchia (en s’éloignant du centre).
  • Vini e panini : pour un spritz, un panino, une buratta … à l’heure de l’apéro c’est idéal !

Les villages des terres : Alberobello, Locorotondo, Martina Franca, Cisternino

Les villages des terres sont immanquables à visiter lors d’un voyage dans les Pouilles. Parsemés des fameux trulli, ses maisons coniques en pierre sèche typiques de la région. Ils se trouvent dans la Vallée d’Itria, renommée pour ses vastes étendues d’oliviers et ses villages classés parmi les plus beaux d’Italie.

🛵Pour cette journée j’ai décidé de louer un scooter, une Vespa précisément, pour visiter les villages librement. Je ne peux que vous le recommander.
Pour louer une vespa : permis de conduire et carte de CREDIT (et non débit). Env. 60€ la journée au départ de Monopoli, 35€ si vous le louez à Ostuni. 

Notez que les villages des Pouilles s’animent le soir venu, autour de 18-19h. Si vous les visitez dans la journée vous avez de grandes chances de les trouver vides, un peu “morts”. Pour vraiment vous imprégner de l’ambiance d’un village, essayez d’y passer la soirée.

Alberobello

Alberobello est LE village le plus connu de la région. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, la « capitale des trulli » est un incontournable d’un voyage dans les Pouilles. 

On découvre dans la vallée d’Itria de nombreux trullis, mais à Alberobello c’est une véritable agglomération, le village en compte plus de 1600 !

Petit point culturel sur les trullis, c’est quoi au juste ?

Les trulli (au singulier « trullo ») sont des habitations rurales de forme circulaire, avec un toit conique, et recouvertes de chaux blanche. Elles sont construites à partir de pierres sèches et servaient originellement d’habitat temporaire ou saisonnier.

On observe souvent des symboles dessinés sur les trulli, ils sont protecteurs et apportent prospérité à la famille. 

Que faire à Alberobello ?

  • Se perdre dans la ville, comme d’habitude. Arpenter les ruelles, découvrir l’atmosphère d’Alberobello. Si vous vous y perdez, voici deux recommandations :
  • Visiter le quartier Aia Piccola : je vous conseille de commencer par celui-ci, c’est le plus authentique et certains trulli sont encore habités.
  • Visiter le quartier de Monti : bien que très touristique, c’est le plus joli quartier d’Alberobello. Les habitations ont été peu à peu transformées en boutiques touristiques, restaurants, chambres d’hôtes.
  • Pour en apprendre un peu plus sur les trulli vous pouvez visiter le Musée du Territoire: il est composé de 15 trullli communiquant entre eux. Vous découvrirez la vie dans les trulli à travers des objets, photos et témoignages. 

⏱2 heures suffisent pour visiter le village d’Alberobello. Je vous conseille de venir très tôt le matin pour éviter le flot de touristes.

Locorotondo

Second village que je visite dans la vallée d’Itria, et probablement mon coup de cœur de la journée. Locorotondo est un village construit sur une colline, son centre ville est de forme circulaire comme le suggère son nom “locorotondo” qui signifie lieu rond. On y retrouve également la pierre blanche si caractéristique de la région des Pouilles.

Le village de Locorontondo accueille 14 000 habitants qui prennent grand soin de leurs habitations et villages. Ainsi les étroites ruelles blanches sont particulièrement fleuries et attrayantes. Le village a gardé une authenticité et un charme unique.

Que faire à Locorontondo ?

  • Admirer la vallée d’Itria et les trullis depuis les nombreux points de vue panoramiques.
  • Flâner dans les ruelles étroites et arpenter le centre-ville
  • En repartant jeter un coup d’oeil vers le village et l’admirer de loin, perché sur sa colline blanche.

Martina Franca

A quelques kilomètres de là se trouve un nouveau village charmant. Martina-Franca est un village aux bâtiments baroques et de pierres blanches. On découvre entre ses rues étroites, de belles places où prendre un café.

Comme dans les autres villages, je vous conseille de flâner et de le découvrir un peu au hasard. Il n’a pas de grande particularité comme Alberobello, néanmoins j’ai trouvé la visite très agréable.

Cisternino

Dernier village de la journée, j’arrive à Cisternino. Comme les villages précédents, on retrouve les pierres blanches, les ruelles étroites, les jolies entrées fleuries et des points de vue sur la vallée d’Itria.

🍦Si vous voulez déguster une délicieuse gelatto (glace), vous devez abolument vous rendre au Palazzo Bar. Pour 2€ et avec deux parfums, vous allez goûter une des meilleures glace d’Italie (selon mon avis subjectif). 

Jour 5 – Ostuni

Toujours dans la même zone, à une vingtaine de minutes en train de Monopoli, et à côté de Cisternino, on découvre la Città Bianca, Ostuni (la cité blanche). Pour faciliter mes déplacements et poser les sacs, j’avais choisi d’y passer une nuit : super idée !

🔜En train pour Ostuni : trajet direct de 18 min / 2,70€. Puis prendre un bus de la gare au centre-ville (les horaires sont calqués sur l’arrivée des trains) pour 1€ (env. 25 mns). Les tickets s’achètent au bureau de tabac de la gare, prenez directement un aller-retour pour ne pas avoir à en racheter à Ostuni pour le retour.

Si Ostuni peut se visiter en 2h, je vous recommande vraiment d’y passer la soirée. La cité blanche, perchée sur 3 collines, possède des bars aux vues imprenables sur la mer et la région. Ça a été un véritable coup de cœur de ce voyage dans les Pouilles.

Mes adresses pour manger et boire un verre à Ostuni :

  • 🍦Envie d’une glace ? Direction la Cremeria La Scala, glaces artisanales, naturelles et délicieuses à déguster à cette adresse.
  • 🍸Aperitif avec vue qualitative au Bar Perso : posée sur un pouf dans les escaliers, je sirote mon cocktail en admirant la vue sur la vallée d’Itria et la mer derrière.
  • 🍸Dîner avec vue et aperitivo : Mon adresse coup de coeur de ce voyage de 3 semaines en Italie : Bistro Borgo Antico. Venez siroter un spritz ou un verre de vin en commandant l’aperitivo : une sélection de tapas du coin absolument délicieux. venir tôt pour espérer avoir de la place.
  • 🍝Dîner italien au coeur des olivier : un cadre agréable et un large choix de spécialités italiennes chez Masseria Il Frantoio

Jours 6 et 7 – Lecce et la côte Ouest

🔜Au petit matin, je reprends le train pour me rendre à Lecce : bus depuis le centre d’Ostuni jusqu’à la gare (depuis Piazza Italia) puis train avec un trajet direct de 1h15 min / 8,40€. Le train passe plus ou moins toutes les demi-heures (sauf le matin, plus rarement), c’est le même train qui fait toute la côte de Bari à Lecce.

Pour découvrir le sud de la botte italienne je pose mon sac 3 jours à Lecce, ville baroque par excellence et riche de nombreux bâtiments, églises et amphithéâtres. Elle est assez connue et apparait souvent dans les incontournables d’un voyage dans les Pouilles.

J’ai finalement moyennement aimé cette ville et regretté de ne pas avoir logé à Otrante (situé en bord de mer et plus relaxante selon moi).

⏱Néanmoins je vous conseille d’allouer au moins une demie journée et une soirée à la découverte de Lecce.

Que faire à Lecce ?

  • Découvrir la ville à travers ses nombreux bâtiments et palais : en arpentant les ruelles de Lecce, vous croiserez plus de 40 palais et églises impressionnants. Ne manquez pas d’admirer notamment la basilique de Santa Croce et sa façade imposante et pleine de détails (visite payante).
  • S’arrêter sur les deux places les plus célèbres de Lecce : Piazza del Duomo : de style baroque, elle regroupe les édifices religieux les plus remarquables de la ville, et Piazza Sant’Oronzo 

  • A côté de la Piazza Sant’Oronzo, y découvrir l’amphithéâtre de Lecce. Il n’a été découvert qu’à partir du XXème siècle à l’occasion de travaux sur la place. Il pouvait accueillir à l’époque jusqu’à 25 000 personnes. Une partie seulement a pu être dégagée, le reste reposant encore sous les autres bâtiments
  • Déguster une puccia : les gourmands ne peuvent repartir d’un voyage dans les Pouilles sans avoir goûté à ce sandwich traditionnel de la région. C’est une galette épaisse et croustillante, garnie avec des ingrédients locaux.Il en existe pour tous les goûts! Vous en trouverez dans plusieurs snacks et restaurants à Lecce.
  • Prendre un verre sur un rooftop en fin de journée, par exemple celui de l’hôtel Patria Palace Hotel, faisant face à la basilique Santa Croce.

🛵Un nouveau scooter loué et c’est parti pour poursuivre le voyage et découvrir la côte Ouest des Pouilles. Il est temps d’admirer ses plages aux eaux cristallines. 

La côte Ouest : Gallipoli et sa plage, Baia Verde et Nardo

Découverte agréable de Gallipoli

Sans réelles attentes j’ai commencé la visite de la côte Ouest des Pouilles par la ville portuaire de Gallipoli. Son nom signifie « belle ville » en grec, et je reconnais qu’elle le porte bien. Le centre historique est entouré des eaux transparentes de la mer Ionienne

Le contraste du bleu sur les pierres blanches éclatantes de la ville m’a tout de suite charmée. On y retrouve ici aussi des petites ruelles étroites pleines de charme, et surtout, pour ne pas fondre sous le soleil plombant, une plage à quelques centaines de mètres.

Que faire à Gallipoli :
  • Longer le port de pêche et faire tout le tour du centrehistorique côté mer
  • Déambuler dans les ruelles étroites et flâner entre boutiques touristiques et commerces en tous genre
  • Si vous souhaitez prendre un peu de hauteur, visitez le Castello Angioino et profitez de la vue depuis ses remparts (7€ tarif adulte)
  • Aller piquer une tête et se prélasser sur la plage de Gallipoli

Découverte des Maldives de l’Italie : Baia Verde

A quelques kilomètres de Gallipoli se trouve une longue, longue, longue plage de sable blanc ! Entre lidos (plages privée) et parcelles de plage publique, vous trouverez forcément un endroit pour vous poser et nager dans les eaux transparentes. Magnifique. 

Fin de journée dans le village de Nardo

J’ai fini la journée dans le village de Nardo, mais je n’ai pas pu l’apprécier à sa juste valeur car il s’anime à partir de 18h30 et c’était déjà l’heure pour moi de retourner à Lecce.

Si l’étape vous intéresse, sachez que vous trouverez à Nardo de fortes influences de l’art baroque, notamment à travers la piazza Salandra.

Il est aussi plaisant de grimper sur un vélo, car on trouve à Nardo une piste cyclable qui relie en partie la ville au littoral. Pour une petite balade à travers la campagne, entre villas superbes sur votre droite, et petites criques du Parc naturel de Porto Selvaggio sur votre gauche. 

Jour 8 – Otrante et la côte Est

Otranto, le coup de coeur inattendu

J’ai eu un réel coup de cœur inattendu pour le village d’Otrante. Encore un village blanc, bordé par la mer et plein de charme. En plus, il possède de très belles plages aux eaux cristallines.

⏱Je vous conseille d’y loger 1 à 2 nuits.

Que faire à Otrante ? 
  • Se balader dans les ruelles du centre historique, entre mer turquoise et vieilles pierres pleines de charme. Dans la partie ancienne on retrouve des ruelles tortueuses, des portes, une église bizantine (Chiesa di San Pietro).
  • Partir à la découverte de petites plages de la ville et des plus grandes plages environnantes (Baia dei Turchi, Porto Badisco, Laghi Alimini), sable blanc et eaux turquoises sont ici au rendez-vous. 
  • Pourquoi pas visiter le château d’Otrante, le Castello Aragonese, construit au XVe siècle sur le site d’un château plus ancien. Depuis les remparts du château, vous aurez de superbes points de vue. Aller admirer le coucher de soleil à la carrière de bauxite. Vous pouvez y accéder en voiture ou scooter mais aussi à pied (env. 45 minutes). Munissez-vous de votre GPS car il n’y a pas beaucoup de panneaux.
  • Reposez-vous et profitez ! J’ai tendance à toujours vouloir être active et en découvrir le plus possible, mais j’ai trouvé qu’Otrante était particulièrement propice à la détente, profitez-en.

La côte Est : la Grotta della Poesia, Torre del’Orso, Sant’Andrea, Baia dei Turchi

On trouve sur la côte Est des Pouilles de beaux sites bien que très touristiques. Vous aurez besoin d’un moyen de locomotion pour découvrir les lieux ci-dessous : 

  • La Grotta della poesia, très touristique mais assez incroyable : un trou ouvert sur la mer dans une falaise. On y trouve aussi des restes de ruines archéologiques, 
  • La Torre dell’Orso, une très large plage de sable blanc
  • Sant’Andrea, une jolie plage rocheuse moins touristique que le précédentes
  • Baia dei turchi : de belles criques aux eaux cristallines, auxquelles on accède par un chemin d’environ 1km depuis un parking. 

🛵J’ai tout fait en scooter mais j’ai lu qu’un bus (le 101 du bus de la compagnie “Salento in bus”) faisait le trajet vers la Grotta della Poesia en un peu plus d’une heure. Les billets s’achètent aux kiosques à côté des arrêts ou directement dans le bus pour 4€ aller-retour. 

C’est la fin de cette grosse semaine dans les Pouilles, des villages blancs, de l’eau turquoise, des trulli et des vallées d’olivier. Je continue à présent mon road-trip de 3 semaines en Italie en direction de Naples et de la côte Amalfitaine ! J’espère que cette article vous aura aidé à organiser votre itinéraire et voyage en train dans les Pouilles. 

Envie de sauvegarder cet article ? Pin it !

2 Comments

  • Jeanne

    5 septembre 2022 at 13:26

    Bonjour
    Merci pour cet article très complet.
    Petite question : qui te prend en photo puisque tu voyages solo ?

    1. May

      7 septembre 2022 at 09:38

      Hello,
      Soit au trépied, soit des gens dans la rue 🙂
      Pour certains voyages, je suis accompagnée, dont celui-là.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent Article suivant