Blog post

3 jours pour visiter Naples, Pompei et Herculanum

15 août 2022

Nouvelle région, nouvelle culture. Je pose trois jours mes valises à Naples pour visiter cette ville très animée et les deux sites antiques ensevelis par l’éruption du Vésuve en 79 : Pompéi et Herculanum. Je vous présente dans cet article mes coups de cœur à Naples (notamment où manger les meilleures pizzas), les incontournables à visiter ainsi que les deux sites archéologiques voisins de Pompei et Herculanum.

Mon arrivée à Naples se fait en bus, dans le cadre de mon voyage de 3 semaines en Italie en train, bus et scooter. Je reviens d’une grosse semaine dans les Pouilles où j’ai découvert le charme des villages blancs et des eaux turquoises. Avant ça, j’ai passé 3 jours à Venise afin de redécouvrir cette ville fascinante. Pour découvrir tout le road-trip, ça se passe ici.

Naples, l’authenticité avant tout

Naples est une ville très vivante, avec sa propre identité et que l’on qualifie souvent de joyeux bordel. Je vous déconseille fortement de conduire dans Naples, pour votre sécurité mais aussi pour la caution de votre véhicule, préférez la visiter à pieds !

Quelques informations sur Naples 

Localisation

Située au Sud Ouest de l’Italie dans la région de la Campanie, Naples en est sa capitale. Elle borde la mer Tyrrhénienne et est entourée de magnifiques sites comme le Mont Vésuve, Capri ou encore la côte Amalfitaine (que je vous présenterai dans un article dédié).

Naples est aussi la troisième ville la plus importante d’Italie avec plus de 950.000 habitants en son sein, et plus de 3 millions avec sa périphérie. Naples est une destination à part entière, elle a son identité propre (et bien trempée!), sa culture, ses habitudes. 

Histoire de Naples et de ses volcans

Ancienne colonie grecque, son histoire remonte à plus de 8 siècles avant JC. Au fur et à mesure des siècles, elle s’agrandit et prend le nom de Neapolis (nouvelle ville), qui fut transformé ensuite en Naples, que l’on connaît aujourd’hui.

Au cours de son histoire, Naples a connu de longues et nombreuses dominations étrangères. Pour en savoir plus sur les différentes occupations, je vous renvoie ici.

💡 L’une des trois résidences officielles du Président de la République italienne se trouve à Naples, dans la Villa Rosebery.

A Naples, la mort flotte partout, elle est au quotidien dans l’esprit de ses habitants. Pourquoi ? Car l’épée de Damoclès, aka les 2 volcans voisins, peuvent détruire tout Naples et sa périphérie en un rien de temps, s’ils venaient à entrer en éruption.

On trouve donc le bien-connu Vésuve, qui a déjà montré sa puissance en faisant disparaitre les cités Pompéi et Herculanum; je vous en parle un peu plus tard. Mais il y a aussi surtout la chaîne de volcans des Champs Phlégréens, située à l’ouest de la baie de Naples. C’est une vaste zone éruptive parsemée de cratères, de roches volcaniques et de sources chaudes. Le site s’étend sur 100 km² et abrite les villes de Pozzuoli et Cumes.

Mes adresses à Naples

Où dormir à Naples ?

Je vous recommande de loger dans le centre-historique, le quartier de Scaccanapoli. Il y a beaucoup de B&B en Italie, j’ai donc opté pour l’option AirBnB cette fois-ci. 

Sinon j’avais vu Museo19, Terrazza Duomo ou Napoli Class (un peu plus loin) qui paraissaient bien.

Où manger les meilleures pizzas à Naples ?

Un Napolitain m’a dit qu’à Naples, toutes les pizzas étaient au moins “bonnes”. Donc n’ayez pas peur, vous allez manger de bonnes pizzas dans tous les cas ! 

Concernant les “meilleures”, et cette appellation est contestée et souvent remise en jeux, voici les établissements incontournables que j’ai testé :

  • L’Antica Pizzeria Da Michele : l’une des pizzerias les plus anciennes, elle a vu passer de nombreuses stars. 4 pizzas sur la carte, la classique Margherita, la Marinara et deux mix. 5€ la pizza, c’est généreux et surtout délicieux. Je la classe n°1 des meilleures pizzas que j’ai mangées en Italie.
  • Gino e Toto Sorbillo : une famille où tous les frères sont pizzaiolos. Très bonnes pizzas mais même à 16h, la queue était un peu longue.
  • Da Attilio : une autre des plus anciennes pizzerias de Naples. Comme chez Michele, prenez une pizza classique pour rester dans la tradition napolitaine. 
  • Il 22 (pas trop d’attente pour celui-là) : juste à côté du précédent, une carte variée et de très bonnes pizzas. 

Attention, vous allez forcément devoir faire la queue dans ces établissements. Je vous conseille donc de venir assez tôt, de préférence à 19h ou un peu avant pour moins attendre.


Que faire à Naples en un week-end ?

Découvrir le centre historique

En vous baladant dans le centre-historique, Spaccanapoli, vous allez découvrir l’histoire partout ! Naples étant l’une des villes les plus vieilles d’Europe, on retrouve des influences grecques, romaines etc. absolument partout. Pour visiter le centre-historique de Naples, rien de mieux que de s’y balader à pieds.

De chaque côté de la rue principale, celle qui, longue de 2km, coupe littéralement Naples en deux, vous verrez un labyrinthe de petites ruelles où l’ambiance originelle et populaire de Naples s’exprime. Entre immeubles populaires et délabrés, on y découvre de sompteux palais et églises.

Vous allez marcher sur l’ancienne ville, avec des vestiges sous vos pieds sur la Piazza Bellini.

Autres lieux incontournables à visiter dans le centre historique de Naples :
  • La basilique de Santa Chiara et le somptueux Cloître des Clarisses
  • La rue San Gregorio Armeno avec des dizaines de boutiques, pour la plupart artisanales, proposant des souvenirs en tout genre. Si vous êtes fan de Maradona, c’est une véritable icône ici, vous trouverez toute sorte de représentation.
  • S’imprégner de l’ambiance de la ville autour d’un aperitivo rue Via Cisterna dell’Olio

Je vous recommande de faire une visite guidée, j’ai l’habitude de faire ça dans les grandes villes que je visite, on y apprend plein d’anecdotes historiques et culturelles.

Je choisis toujours les Free Tour, à réserver au moins la veille, et avec participation libre à la fin du tour. 

Se balader sur la Via Toledo, de la Place Dante à la place del Plebiscito

La via Toledo est la grande artère commerçante de Naples. Elle part de la grande place Dante, qui donne sur le centre historique, longe le quartier espagnol et fini à l’imposante Place del Plebiscito, inratable ! On y retrouve le majestueux théâtre San Carlo, l’un des plus beaux opéras du monde.

Passez également visiter, à Naples, la copie de la fameuse galerie Vittorio Emmanuelle de Milan à la Galeria Umberto I.

Arpenter le quartier espagnol

Depuis la Via Toledo, allez visiter le quartier espagnol de Naples. Situé au cœur de la ville, à proximité du centre historique et au pied de la colline du Vomero, le quartier spanoli est un quartier populaire. Entre ruelles étroites, façades délavées, le linge qui sèche aux fenêtres, la musique et le bruit ambiant, c’est un quartier très vivant !

Associé à la mafia napolitaine, il avait plutôt mauvaise réputation. C’est aujourd’hui beaucoup mieux, même s’il est préférable de ne pas s’aventurer la nuit trop haut dans le quartier. On n’est jamais trop prudent. En revanche, de bonnes trattorias sont situées sur les rues du bas.

🍸Le soir, les rues parallèles à la Via Tolède sont envahies d’étudiants qui se rassemblent dans les bars proposant des Spritz à 1€.

Visiter le Musée archéologique de Naples

Ouvert en 1816, vous y découvrirez 3 000 ans d’histoire de Naples, les plus beaux vestiges des sites de Pompéi s’y trouvent. C’est un musée immense mais assez incroyable si vous avez le temps, ou l’envie de vous y plonger.

Visiter les souterrains de Naples

C’est une visite que je n’ai pas faite mais que j’ai découverte après coup et qui permet de découvrir la ville d’une façon totalement différente. 

Aussi étonnant que cela puisse paraître, il existe une ville sous l’actuelle Naples, située à 40m de profondeur. Explorer les souterrains de cette ville mythique pour en découvrir l’histoire et les usages.

🎟 Réservation ici.

Grimper jusqu’au château Sant’Elmo

Initialement un Palais Médiéval, le château Sant’Elmo a été construit sur les hauteurs de Naples en 1329. Complètement détruit par un tremblement de terre, il a été reconstruit par les Espagnols avec une fonction de défense. Le château Sant’Elmo devient alors la forteresse que l’on connaît aujourd’hui.

Ses points de vue sur toute la baie et la périphérie de Naples sont impressionnants. On se rend compte de la beauté de cet environnement exceptionnel, menacé par ses volcans. 

J’ai adoré la vue ! Et ça récompense clairement de la montée, quelque peu physique par les escaliers Pedamentina (à moins de prendre le bus).

Tarif plein : 5€
Horaires : tous les jours de 8h30 à 18h30

Découvrir les meilleures pizzas du monde

Je vous ai partagé les adresses plus haut, il est impossible de visiter Naples sans déguster les meilleures pizzas au monde ! 

Un vrai régal, à consommer sans modération.

Pompéi, cité oubliée et effacée par le Vésuve

Se rendre à Pompéi

Pour le deuxième jour à Naples, je me rends dans le site mythique de Pompéi à la découverte de cette cité, jadis enfouie sous de la cendre et roche volcanique.

⏱ Comptez bien 3h pour visiter le site. 

Pompéi est facilement accessible en train depuis Napoli Centrale (45 mns), il faut ensuite marcher une quinzaine de minutes depuis la gare de Pompéi pour accéder au site.

Ne vous faites pas avoir par les fausses agences touristiques qui vont essayer de vous vendre leurs tours et audio-guides ! Rendez-vous directement dans la billetterie sur le site.

L’histoire de Pompéi

Pompéi est, à l’époque, une ville romaine bien développée, située dans la baie de Naples. Son histoire est liée à celle du Vésuve, situé à seulement quelques kilomètres de là.

Le 24 août (ou le 24 octobre selon les dernières découvertes) de l’an 79, un grondement sourd se fait entendre. De la fumée blanche et de la lave jaillissent de la montagne qui surveillait Pompéi. Les habitants ne réalisent pas ce qui est en train de se passer, ne sachant même pas que le mont Vésuve est une réalité un volcan menaçant. Mais le Vésuve est bel et bien entré dans une violente éruption.

« La nuée s’élançait dans l’air, sans qu’on pût distinguer à une si grande distance de quelle montagne elle sortait. »

décrivait alors Pline Le Jeune, il y a près de 2 millénaires.

La ville fut alors totalement ensevelie par l’éruption du Vésuve. Des nuées ardentes et des chutes de roches et de cendres brûlantes achevèrent les derniers survivants. C’est près de 15 000 personnes qui ont perdu la vie dans l’éruption explosive du Vésuve.

La ville fut ensuite oubliée pendant de nombreux siècles, avant d’être redécouverte au XVIIIème siècle. Très bien conservée sous des mètres de sédiments rocheux et de cendre, le travail archéologique a littéralement sorti de terre la cité romaine, ses bâtiments, ses objets, et même ses corps… En effet, avec une technique de moulage, des centaines de corps pétrifiés ont pu être découverts, dans les positions exactes où ils étaient au moment de l’éruption, la peur sur le visage.

La visite de Pompéi

En pénétrant dans Pompéi on fait un saut de 2000 ans dans le passé, en plein cœur d’une cité romaine. Si tous les bâtiments ne sont pas bien conservés, on comprend néanmoins le plan de la ville, ses routes, et même ses trottoirs et passages piétons. Les trottoirs sont très hauts et les passages piétons sont un enchaînement de 3 pierres pour ne pas poser le pied sur la route, salie du crottin des chevaux et calèches.

On découvre le forum, les thermes, les commerces, les amphithéâtres, les maisons. C’est assez incroyable !

En revanche, j’ai trouvé que le circuit n’était pas très clair, on ne sait pas trop par où commencer contrairement au site d’Herculanum que j’ai visité après. Prévoyez chapeaux, eau et crème solaire et privilégiez le matin pour la visite. Il n’y a pas d’ombre et il fait très chaud l’été sur le site.

Tarif : 16,00 € plein tarif (peut être acheté sur internet ou sur place)
Horaires : de 9h à 19h en été (17h en hiver)
Entrées du site : Porta Marina (Via Villa dei Misteri), Piazza Esedra (Piazza Porta Marina Inferiore), Place de l’Amphithéâtre (Piazza Immacolata)

Vous pouvez également grimper sur le Vésuve dans l’après-midi, des bus partent du centre de Naples. C’est néanmoins une activité que je n’ai pas faite car elle ne m’avait pas particulièrement été recommandée.

Herculanum 

Pour ne pas faire une overdose de ruines, je me suis rendue à Herculanum le jour d’après (toujours facilement accessible en train depuis Naples). 

Cette visite m’a encore plus touchée que celle de Pompéi.

⏱ 2 heures suffisent cette fois-ci pour en faire le tour.

L’Histoire d’herculanum

Herculanum, comme Pompéi, et une ville antique romaine, ensevelie par l’éruption du Vésuve en 79. Elle était une place de commerce importante en raison de sa situation idéale sur la baie de Naples et de son accès à la mer.

La cité a été recouverte par plus de 20 mètres de lave (vs 5m pour Pompéi), ce qui a permis de garder un état de conservation optimal quand le site a été redécouvert au XVIIIème siècle. Elle a immédiatement été prise en charge par des archéologues et le site a donc été protégé des pillages dès sa découvertes, contrairement à Pompéi.

Des objets incroyables ont été retrouvés (bijoux en or, peintures, sculptures, objets du quotidien …). Plus de 300 corps ont été découverts près de l’ancienne baie (déplacée de 400 mètres après les coulées de lave). Les habitants avaient tenté de se protéger de l’éruption mais ont été finalement asphyxiés par les nuées ardentes du lendemain, avec des températures ayant atteint 400°c.

La visite d’Herculanum

Une partie de la ville est encore “cachée” sous la nouvelle ville. Il faudrait la détruire pour poursuivre les découvertes, mais ce n’est pas au programme !

Avant de pénétrer dans la ville, donc 20 mètres sous le niveau de la mer, je vous conseille de vous arrêter au musée et dans les différents bâtiments qui donnent énormément d’explications sur le site. Un bateau carbonisé a même été reconstitué, car bien conservé par la cendre. Ça permet de se plonger 2000 ans en arrière et de bien se rendre compte du site et de ses fonctions à l’époque.

Dans la partie du site visitable, on peut découvrir des maisons à deux étages, des mosaïques, des fontaines, des fresques, ainsi que de nombreux objets et bijoux dans le musée du site. J’ai trouvé ça passionnant !

Je ne m’étais pas préparée à un tel dépaysement à Naples, une telle beauté de la baie et du Vésuve, présent et visible tout le temps. J’ai adoré visiter les sites antiques de Pompéi et Herculanum et je vous recommande absolument d’en faire au moins un si vous visitez Naples. Pour la suite du voyage de 3 semaines en Italie on se retrouve sur la côte Amalfitaine, une autre merveille italienne.

Envie de sauvegarder cet article ? Pin it !

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent Article suivant