Cap au centre : Jardin de Balata et Habitation HSE

20 août 2019

5ème jour en Martinique, avant de nous rendre dans le sud nous voulions faire le centre et la Montagne Pelée. Au vu du temps ce matin nous abandonnons l’idée. Si le sommet est dans les nuages inutile d’espérer avoir une jolie vue, et il fait très humide/pluvieux aujourd’hui. A la place nous décidons d’aller au jardin de Balata. Halte au Décathlon, au Nord de Fort de France, pour acheter des affaires adaptées à l’humidité constante.

Sur la route… le Sacré-Cœur

Une fois sortis des voies rapides du Lamentin nous grimpons en direction de Balata, 3kms avant l’arrivée nous passons à la droite d’un monument qui nous rappelle vivement quelque chose… Le Sacré-Cœur! Sa copie conforme. L’église est en effet une miniature du Sacré-Cœur, construite en 1928 à la gloire des antillais morts pour la France lors de la Première Guerre Mondiale. Ça vaut le coup d’œil si vous passez pas loin, de préférence en fin de journée pour profiter du coucher de soleil incroyable.

Les merveilles du jardin de Balata

Nous continuons la route et arrivons au jardin. L’entrée coûte 14€ et l’audioguide 1€ (mais vraiment inutile car toutes les informations qu’il contient sont indiquées dans le jardin).

Cet incroyable jardin est l’initiative de Jean-Philippe Thoze, un paysagiste passionné, qui s’est mis à construire un jardin sur les terres de sa grand-mère pour conserver sa riche collection de plantes et d’arbres. Il a parcouru le monde, et bien plus encore, pendant plus de 30 ans avant d’ouvrir ce jardin au public. Un petit film explicatif vous en contera l’histoire dans la première pièce du jardin, la maison créole de son enfance, avec ses murs d’un blanc éclatant et offrant une vue dégagée sur le jardin.

Le jardin est agencé sous forme de parcours, avec des panneaux explicatifs et le nom des plantes. La diversité des palmiers et des espèces végétales est impressionnante. Un peu plus loin dans le jardin on s’offre un autre point de vue depuis le parcours aérien formé par des ponts suspendus sur une centaine de mètres.

La découverte du jardin nous aura pris près de 2h en faisant de nombreuses pauses pour admirer la nature luxuriante et essayer de capturer le vol des colibris. Elle peut être faite en 1h cependant.

Lunch aux portes du jardin

Le restaurant La luciole, appartenant au jardin, nous attend juste à la sortie. Le menu est à 25€ avec boisson, entrée, plat et dessert. Des plats créoles et poisson du jour y sont servis pour notre plus grand bonheur. Je vous recommande cet endroit qui est loin de ressembler aux attrapes touristes que l’ont peut voir parfois.

La route de la trace

En repartant, nous avons emprunté pendant quelques kilomètres la fameuse Route de la trace. Cette route est l’une des plus sauvages de l’île, elle était l’ancienne voie de communication entre Fort-de-France et Le Morne-Rouge (au Nord de l’île). La route se fraye à travers une végétation dense et verte, longe des falaises abruptes et offre plus au nord une vue sur les pitons du Carbet.

Puis la route du rhum

L’appel du rhum de la découverte de la culture de la Martinique se fait entendre. Nous mettons le cap sur l’Habitation Saint-Etienne.

L’habitation fut bâtie au début du XIXème siècle sur l’emplacement d’une ancienne sucrerie. Typique de la Martinique, elle comporte une maison de maître qui domine la distillerie et les anciennes cases des travailleurs.

HSE était la marque de rhum n°1 de la Martinique au XXème siècle, jusqu’en 1970. Elle connaît ensuite une période de déclin puis est rachetée en 1994. Elle retrouve alors sa réputation d’antan, grâce notamment à la production de rhum vieux.

Le site comporte également un très beau domaine, labellisé Jardin remarquable grâce à ses quelques 180 espèces végétales et ses arbres majestueux. En plus la visite et la dégustation sont gratuites. Nous ne sommes pas repartis les mains vides.

Bilan de la journée

Le Jardin de Balata est un must see si vous visitez la Martinique.
Le déjeuner au restaurant du jardin est recommandable (mais vous pouvez aussi prévoir un pique nique).
En ce qui est des distilleries, nous en avons visité 3 en tout, toutes différentes. HSE est gratuite et possède un très beau parc, je vous recommande en revanche de venir à l’heure des visites guidées ou d’avoir fait une autre distillerie avant pour mieux comprendre le processus de fabrication.
La Martinique en 5 minutes

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent Article suivant