Blog post

1 semaine dans les montagnes du centre au Sri Lanka

19 février 2022

Après avoir passé une dizaine de jours dans le Triangle Culturel, centre historique du Sri Lanka, je redescends tranquillement vers la région montagneuse de Nuwara Eliya à Ella. La température baisse de quelques degrés, les plantations de thé bien vertes s’alignent le long des routes, aucun doute j’ai bien quitté le Triangle Culturel.

On y arrive bien souvent par le train, par les tronçons les plus beaux de l’île. Les montagnes verdoyantes offrent des paysages époustouflants – que j’ai vraiment adoré. Et un peu d’air pur, très agréable après être passée par des villes bouillonnantes de circulation comme Kandy. De Nuwara Eliya jusqu’à Ella, en passant par Adam’s Peak et Haputale, je vous emmène à travers cette fantastique région du Sri Lanka – ma préférée.

Itinéraire dans les montagnes du centre

Première étape, s’élever à Nuwara Eliya

Prendre le train jusqu’à Nuwara Eliya (gare de Nanu Oya)

Pour vous déplacer au Sri Lanka depuis Colombo, Kandy ou Ella privilégier le train ! On y découvre une atmosphère authentique, toutes portes et fenêtres ouvertes sur les paysages verts des montagnes. C’est une expérience à vivre absolument lors d’un voyage au Sri Lanka. La plus belle portion se trouve entre Hatton et Nuwara Eliya.

Réservation des billets : se rendre en gare, de préférence quelques jours à l'avance pour être sûrs d'avoir de la place
Quelle classe choisir ? La seconde ou la troisième pour vraiment vivre l'expérience locale (les deux se valent, la troisième est celle qui est davantage occupée par les locaux, à voir ce que vous préférez)
Tarif : pas cher ! Env. 500 roupies pour 4h de train en seconde classe entre Kandy et Nuwara Eliya.

Depuis la gare de Nanu Oya, prendre un bus (20mns – 20 roupies) ou un tuk-tuk pour rejoindre le centre.

Que voir à Nuwara Eliya ?

Perchée à 1900m d’altitude, c’est la ville la plus haute du Sri Lanka ! Si la température peut être chaude en journée, elle descend drastiquement le soir et pendant la nuit. Il est d’ailleurs fréquent de voir les locaux porter de chauds bonnets … mais toujours avec des tongs !

Prévoyez de quoi vous couvrir, il fait froid quand le soleil est couché.

Où dormir à Nuwara Eliya ?

Comme partout au Sri Lanka, de nombreuses guesthouses (logement chez l’habitant) bon marché sont disponibles. Vous pouvez réserver directement sur booking.

Si vous avez un gros budget ou voulez vous faire une folie, il est possible de loger au Grand Hotel. Vous serez plongés à l’époque coloniale Britannique.

Pour ma part j’ai décidé de loger en auberge de jeunesse pour rencontrer un peu de monde. Elles sont peu nombreuses dans le nord, mais j’en ai trouvé davantage au fur et à mesure de ma descente dans le sud. Néanmoins durant ce voyage au Sri Lanka, j’ai logé quasi-exclusivement en guesthouse. Pour presque le même prix je préfère le confort d’une chambre individuelle .

Je vous recommande l’auberge PROMAX villa, qui dispose aussi de chambres privées. Elle était quasi vide lors de mon séjour mais les parties communes sont agréables.

Se balader dans le centre-ville et découvrir les villas de la Grand Hotel Road

On trouve dans Nuwara Eliya de grosses maisons coloniales, un terrain de golf, un autre de criquet ! En effet la ville a été fondée à la fin du XIXème siècle par des colons britanniques fuyant la chaleur des plaines. Les influences British sont restées très fortes dans l’architecture, ce qui en fait une ville étonnante.

Dans la Grand Hotel Road, rue des villas et hôtels majestueux, on se croit dans un autre monde. J’ai été propulsée directement dans de riches campagnes anglaises. On peut noter le Hill Club, avec un parc taillé à la perfection et un style très colonial. Il est possible d’y boire un verre, un droit d’entrée de 200 roupies est demandé.

Ne manquez pas la Post Office, située en face de la station de bus.

Un petit marché aux étales de fruits et légumes rangés à la perfection se trouve à la sortie de la ville après la station de bus. Ça vaut le détour et c’est utile pour découvrir les produits cultivés localement. Il faut également savoir que le Sri Lanka est autosuffisant sur sa production de fruits et légumes.

Découvrir les plantations de thé et l’histoire de la culture du thé

Les plantations de thé sont incroyables, on ne peut pas passer à coté. On en trouve partout le long de la route et vous pouvez en découvrir en visitant une fabrique de thé.

Balade de Pedro Tea Estate à la cascade Lover’s Leap

Je vous recommande de faire une balade à partir de Boranlada (de nombreux bus depuis Nuwara Eliya, 15mns). A partir de l’entrée de la plantation Pedro, suivez le sentier qui mène à la cascade de Lovers’ Leap.

Cette petite balade de 30 minutes vous conduira à travers les plantations de thé, vous croiserez de nombreuses cueilleuses, ramassant minutieusement les feuilles de thé. Les vues sur la montagne sont somptueuses, et la Lovers’ Leap est une jolie cascade ! J’ai adoré ce moment.

Visite d’une fabrique de thé : Damro Labookellie Tea Estate

J’ai choisi de visiter la fabrique de Damro, située à 14 km de Nuwara Eliya et facilement accessible en bus public. Mais vous pouvez en visiter d’autres.

Damro est la plus grande fabrique de thé du pays ! Elle a été fondée par des Britanniques en 1841 puis rachetée par un entrepreneur sri lankais en 1956. C’est sa fille (un exemple pour la condition féminine dans le pays !!) qui a développé la fabrique pendant près de 40 ans. Elle fut ensuite rachetée en 2017 par Damro.

Vaste de plus de 415 hectares répartis à travers le pays, et employant plus de 1200 travailleurs, c’est la plus grosse plantation du Sri Lanka.

La visite est gratuite et vous conduit (rapidement) à travers les diverses étapes de la fabrication du thé.

💡 Depuis la cueillette, le thé est séché dans de grands bacs avec des ventilateurs. Une fois sec à 50% il est haché puis laissé à fermenter encore quelques heures pour le thé noir, c’est l’oxydation des feuilles qui va donner au thé son goût particulier. Plus les feuilles sont hachées fines, plus le thé sera fort. Il est ensuite séché de nouveau avant d’être conditionné.
Pour le thé vert les étapes sont différentes, même si le plant et la feuille de base sont les mêmes. Après le premier séchage, les feuilles vont être chauffées à la vapeur pour empêcher l’oxydation. La feuille va donc rester verte et le thé sera plus léger.

J’ai appris que c’est pour le thé blanc, silver ou golden, que le plant est différent. Ce dernier a des feuilles rouges.

Le Sri Lanka est un gros producteur et consommateur de thé noir (plus de 80% du thé exporté).

A la fin de la visite, une dégustation est offerte et on vous conduit poliment à la boutique (un peu hors de prix selon moi). J’ai beaucoup aimé cette visite.

Se rafraichir près des cascades à proximité de Nuwara Eliya

Je vous ai parlé de la Lover’s Leap, un peu plus haut, la plus proche de Nuwara Eliya. On ne peut pas s’y baigner mais elle reste très mignonne.

Je me suis également rendue aux Ramboda Falls, à une vingtaine de kilomètres de Nuwara Eliya (accessible en bus ou tuk-tuk). Le droit d’entrée est de 100 roupies et on y grimpe depuis le centre de Ramboda (au niveau du pont).

On emprunte un sentier à escaliers (ça grimpe sévère!), et on passe par divers endroits où la baignade est possible. Je vous recommande d’aller tout en haut, au pied de la cascade principale. On y trouve un bassin est la vue est magnifique, je m’y suis d’ailleurs baignée.

En chemin vers Dalhousie, je me suis aussi arrêtée (en tuk tuk) à la Devon Fall, une impressionnante cascade !

Sur la route du retour, pourquoi ne pas s’arrêter goûter une boisson aux fraises ?

Des fraisiers poussent également dans la région ! Nuwara Eliya c’est le verger du Sri Lanka.

Vous pouvez goûter aux fraises de montagne dans le bar/boutique de Adma Agro – Strawberry restaurant situé à 14km de Nuwara. Les prix sont un peu élevés (690 roupies pour un jus, milk shake ou pancakes) mais c’est très bon et raffraihcissant après une journée de baroude.

En conclusion, j’ai adoré cette étape à Nuwara, malgré le froid des montagnes. J’adore les paysages montagneux, plein de verdure et de cascades et ça m’a fait le plus grand bien de sortir des ruines du nord et des villes très bouchonnées. Un vrai bol d’air frais !

Les Horton Plains

Si vous avez le temps, arrêtez-vous dans ces collines et montagnes situées à env. 2200m d’altitude. Elles se trouvent à 30 km de Nuwara Eliya et des excursions sont facilement organisables à la journée. Vous pouvez prendre un tuk tuk ou réserver un chauffeur auprès de votre hébergement. L’entrée coûte une quinzaine de dollars / personne.

Je n’y suis pas passé, l’organisation était un peu compliquée de mon coté, mais c’est finalement avec regret car j’ai eu d’excellents échos ! C’est un bol d’air pur et de nature. Paradoxalement, la nature est parfois compliquée à trouver au Sri Lanka.

J’ai regretté que la plupart des randonnées au Sri Lanka (Adam’s Peak, Little Adam’s Peak …) se fassent par des escaliers de béton, bordées de stands et parfois de hauts-parleurs criant leur musique à un son assourdissant. Ca dénature, littéralement.

Grimper le légendaire Adam’s Peak

Après deux jours passés à Nuwara, je me rends direction Dalhousie pour mon ascension d’Adam’s Peak, sommet haut de 2 243m et pèlerinage religieux très populaire au Sri Lanka.

L’ascension est réputée pour être difficile, en effet il faut s’imaginer grimper un sommet, avec uniquement des escaliers ! Ca fait les fessiers sans aucun doute !

Je n’ai pas trouvée la montée si difficile, ça fait bien travailler le cardio, mais avec des pauses on y arrive (un peu trempés à la fin j’avoue). Comptez en moyenne, pour la montée, 2h30-4h, sachez tout de même que certain locaux mettent jusqu’à 7h ! En effet on croise des vieillards, des infirmes, des femmes avec enfants, des gens endormis le long des marches. La ferveur de la religion et le symbole de l’Adam’s Peak sont si forts, que rien n’empêchera un sri lankais de grimper l’Adam’s Peak.

Que représente l’Adam’s Peak ?

Si pour les touristes c’est essentiellement la promesse d’un somptueux lever de soleil qui est attendu, le symbole est totalement différent pour les locaux.

En effet j’ai vu énormément de sri lankais redescendre en pleine nuit, à l’heure ou j’entamais ma montée (2-3h du matin). Mais quel est l’intérêt de faire tout de nuit, sans profiter de la vue alors ? Ils viennent tout simplement rencontrer Bouddha ! Au sommet, dans le temple, se trouve une empreinte du pied de Bouddha (avant qu’il ne monte au ciel). Se rendre au pied de Bouddha c’est l’équivalent de le rencontrer pour les locaux. C’est donc un pèlerinage extrêmement important que tout sri lankais fera de multiples fois dans sa vie.

Infos pratiques pour grimper l’Adam’s Peak

D’où partir ?

Le plus simple est de loger dans la ville de Dalhousie, située au pied de l’Adam’s Peak. De là on peut facilement y aller et revenir à pied. Voici quelques logements ici.

Autrement il est aussi possible de loger à Hatton et de se rendre au départ en tuk tuk mais il faudra compter au moins 2h de trajet … La nuit est donc très courte, voire inexistante.

Quand partir ?

EVITEZ LES WEEK-ENDS ! Les locaux sont encore plus nombreux et on piétine au mieux, stagne complètement au pire, dans les dernières centaines de marches.

Si vous voulez assister au lever du soleil, partez entre 1h30 et 3h (en fonction de votre rythme) et prévoyez de quoi vous couvrir en haut (il fait très froid à 5-6h du matin).

La randonnée de l’Adam’s Peak

Il faut parcourir environ 14km aller / retour jusqu’au sommet du pic d’Adam.

Les premiers kilomètres sont tranquilles, une donation est attendue quelques centaines de mètres avant l’entrée (env. 500-1000 roupies). Puis au bout de 45 minutes / 1h30 on entame la montée raide par l’escalier. Elle semble interminable mais il ne faut pas se décourager, le lever de soleil vous attend en haut !

Au sommet se trouve un temple avec l’empreinte de Bouddha.

J’ai personnellement eu une expérience mitigée car il y a eu énormément de monde sur la randonnée la nuit où je suis montée (quelques jours avant la fête nationale). J’ai croisé des milliers de personnes. Au bout d’1h45 de montée j’ai été complètement bloquée par la foule, et les dernières centaines de mètres ont mis des heures, nous étions tout simplement arrêtés ! Une fois au sommet je n’ai même pas pu essayer de rentrer dans le temple, la foule était trop compacte et immobile. Néanmoins j’ai assisté au très beau lever de soleil dans les escaliers et la descente à la lumière du jour était très belle.

Escale à Haputale

Pour continuer de profiter de l’air frais et de la verdure, vous pouvez passer une journée à Haputale. C’est là notamment que se trouve le fameux Lipton Seat, sommet de Lipton entouré de plantations de thé.

Je ne me suis finalement pas arrêtée à Haputale, filant droit vers Ella (pépite du Sri Lanka), mais j’en ai eu de bons échos. De jolies balades dans les plantations peuvent être organisées.

Le Lipton Seat

Le Lipton Seat est un célèbre point de vue situé à 1970 mètres d’altitude. Thomas Lipton (oui, oui, Lipton le thé) aimait s’y installer pour admirer ses plantations et la vue à 360° sur la vallée. C’est un peu un incontournable dans la région, j’ai donc voulu le voir de mes propres yeux.

Il se situe à environ 45 minutes d’Haputale et 1h30 d’Ella. Je m’y suis rendue en tuk tuk depuis Ella car je me trouvais dans cette dernière.

Pour y accéder il faut s'acquitter d'un premier péage à 50 roupies par véhicule, puis 9km plus loin, à l'entrée du Lipton Seat, de 100 roupies supplémentaires pour le véhicule et 500 roupies par personne.
Venir très tôt le matin pour ne pas avoir de brume ! J'y étais à 9h mais c'était déjà couvert.

Ella, étape finale de la région des montagnes du Sri Lanka

Je termine ma semaine dans cette région montagneuse du Sri Lanka par la bien-connue Ella. Petite ville perchée à 1100 mètres d’altitude, elle est la dernière étape avant de retrouver la plaine. C’est un passage obligé de tout voyageur au Sri Lanka ! En effet elle offre des paysages époustouflants, des balades accessibles sur les collines alentours, mais aussi de quoi accueillir les touristes.

Tout le monde en parle, elle fait chavirer les coeurs de voyageurs au Sri Lanka, la ville d’Ella se développe de plus en plus et son centre est un mélange de petites boutiques et de restaurants bobo-chics. Je vous jure que ça m’a fait le plus grand bien de retrouver un environnement « familier » après ces quasi deux semaines plongées dans la culture locale.

Je suis restée 3 nuits à Ella, c’est possible d’y rester plus. Prévoyez grand minimum 2 jours sur place.

Où loger à Ella ?

J’ai logé à deux endroits différents à Ella. La première nuit, à 3km du centre pour profiter de la vue surélevée sur le paysage environnant. Mon logement était le Nice View Homestay et j’ai beaucoup aimé, néanmoins un peu trop loin du centre pour moi.

Comme j’aime me déplacer à pied, je me suis ensuite rapprochée du centre d’Ella pour loger dans une auberge de jeunesse : le Noname Hostel & Café. Un petit café-restaurant avec une chambre de 6 lits et une terrasse qui invite à la détente. J’y suis restée une nuit de plus que prévu.

Que faire à Ella ?

Pour moi les deux raisons principales de venir à Ella sont l’ambiance et la belle nature du Sri Lanka ! Si c’est ce que vous recherchez, vous êtes au bon endroit et vous allez largement trouver de quoi vous occuper en 2-4 jours.

Coucher ou lever de soleil au Little Adam’s Peak

Il n’a de commun avec l’Adam’s Peak que le nom ! En effet cette petite balade de 15-20 minutes n’a rien à voir avec ledit Adam’s Peak. En revanche la vue vaut le détour.

Une fois au sommet, vous pouvez continuer sur les collines sur votre gauche. Il faut tout de même avoir de bonnes chaussures car ça monte et ça descend. A partir du second sommet on ne croise quasiment plus personne. Le calme et la nature !

La vue est somptueuse sur la vallée, les plantations de thé, l’Ella’s Rock…

📍Accessible à pied depuis le centre d’Ella. On accède au sentier en 10-15 mns puis 15 minutes pour arriver au sommet.

Se lever tôt pour découvrir le Nine Archs Bridge sans personne

Vous avez peut-être déjà vu des images de ce pont aux neuf arches, à travers la végétation et hyper photogénique ?

Bon je vous le dit, ce n’est absolument pas un spot secret ! Il est envahi par les touristes dès 8-9h du matin. Et même en y allant à 7h30 j’étais loin d’être la première. Mais il a quand même de la gueule ! Et j’ai eu la chance d’y voir passer un train (les horaires sont indiqués sur le chemin, de mémoire il y en a un vers 6h et quelques et un autre vers 9h et quelques le matin).

📍Accessible à pied depuis le centre d’Ella. On accède au sentier en 10 mns puis 20 minutes pour arriver jusqu’au pont.

Grimper l’Ella’s Rock

Voici la seconde randonnée la plus célèbre d’Ella, grimper son rocher. Pour s’y rendre ce n’est pas des plus évidents, quoi que, il faut aimer marcher sur la voie de chemin de fer ! Depuis Ella se rendre jusqu’à la gare suivante (Kital Ella) en longeant le chemin de fer (env. 2 km). Vous pouvez aussi prendre le train si l’horaire s’y prête !

Le début du sentier se trouve env. 100 mètres avant la gare, sur la gauche depuis Ella. Demandez aux locaux si vous êtes perdus !

Une fois sur le sentier je n’ai pas trouvé que c’était beaucoup plus simple. Utilisez Maps.me si vous l’avez pour repérer le chemin, sinon le plus simple est de demander aux gens que vous croiserez.

L’ascension est un peu raide, le lendemain de l’Adam’s Peak pour moi, ça n’a pas été une immense partie de plaisir. En plus le tiers supérieur de la forêt était complètement carbonisé lors de mon passage en février 2022. Mais une fois au sommet on est récompensés !

Du chill et de la food

Profiter de la vue, de l’air frais (mais pas trop), des dizaines de restaurants et bars proposant des plats plus appétissants les uns que les autres et dans un décor soigné. Ella est une pause appréciable pour souffler, surtout si, comme moi, vous avez bien baroudé avant dans le Triangle Culturel du Sri Lanka.

☕️ J’ai testé et aimé le Chill Café et le Rainbow Café.

Pourquoi pas un massage ayurvédique

Je vous en parlais déjà dans mon article sur le Triangle Culturel du Sri Lanka et la ville de Kandy. A Ella vous pouvez aussi trouver des massages ayurvédiques pour un bon prix (entre 1000 et 4000 roupies / 1 heure).

Je n’ai pas d’adresses spécifiques à vous conseiller car je n’en ai pas fait sur place.

Et aussi, une fabrique de thé, la cascade Rawana

Si vous avez un peu plus de temps et que vous vous sentez de pousser l’exploration, vous pouvez également visiter la fabrique de thé de Uva Halpewatte. Elle m’a été recommandé car la visite est bien expliquée et une dégustation est offerte à la fin (entrée 500 roupies).

Toujours dans le coin se trouvent la belle cascade de Rawana, envahie par les locaux le week-end.

Après cette petite semaine reposante (sans compter les randonnées) dans les montagnes et à Ella, je repars vers une nouvelle région : le sud du Sri Lanka. J’ai de très loin préféré mon séjour dans les montagnes au Triangle Culturel, visité précédemment. C’est la nature que je préfère au Sri Lanka, et j’ai trouvé qu’elle n’était pas si évidente à rencontrer ailleurs. Mais si vous aimez les belles plages on reprend la route, je vous emmène dans le sud pour le prochain article !

Envie de sauvegarder cet article ? Pin it !

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent Article suivant