Blog post

La côte sud : une semaine à découvrir les plages du Sri Lanka

27 février 2022

Déjà quasiment trois semaines que je suis arrivée au Sri Lanka. Je quitte (avec regrets) la région des montagnes du centre que j’ai clairement adorée, pour retrouver la chaleur et le soleil et enfin goûter aux plages sur la côte sud du Sri Lanka. C’est donc sur cette dernière semaine de voyage au Sri Lanka que je découvre le sud et ses plages.

Après presque trois semaines de baroude au Sri Lanka, j’ai ressenti le besoin de relâcher un peu et de me reposer. Je n’ai donc pas fait tous les spots que je vous propose dans cet article, mais au moins vous avez de quoi faire et de quoi découvrir ! Au programme, une descente de Tangalle à Galle, avec des stops éventuels à Matara, Hiriketiya, Mirissa, Weligama, Unawatuna.

Découvrir Tangalle, encore préservée du tourisme de masse 

En arrivant d’Ella je commence par Tangalle, l’un des derniers villages de la zone humide de la côte sud ouest. J’ai entendu parler de Tangalle comme un village aux multiples plages, avec un petit air de Robinson. Il n’en faut pas plus pour me donner envie d’y faire un tour et d’y poser ma serviette.

Ancien petit village de pêche, il s’est étendu le long de ses plages, et son port de pêche reste important encore aujourd’hui.

Comment s’y rendre ?

🚌 Depuis Ella (ou Nuwara Elyia) : env. 4h de trajet. Quelques bus directs (direction Matara), sinon prendre un bus jusqu’à Weligama puis un autre allant vers Matara. (Env. 200-400 roupies).

Depuis Colombo, Galle où un village de la côte : 5h de trajet depuis Colombo, 2h pour Galle, moins pour les autres. Comme d’habitude au Sri Lanka il est assez facile de prendre le bus, les co-chauffeurs vous renseignent bien sur la destination et les bus sont hyper fréquents.

Que faire à Tangalle ?

Aller jeter un oeil au port de pêche et ses superbes bateaux colorés

Et en profiter pour admirer le street-art sur les murs du port! (bon l’odeur par contre on s’en passerait 🙈)

Louer un vélo ou un scooter et parcourir les différentes plages d’ouest en est (mes préférées se trouvent à l’est):

  • Silent Beach : longue plage de sable blanc, silencieuse en effet. On compte tout de même un resort qui borde la plage et 2 cahuttes pour manger ou boire un coup.
  • Goyambokka : petite plage agréable avec transats et quelques stands, pour découvrir une plage plus secrète, continuez sur votre droite en arrivant (en passant par le bar de plage abandonné) et tada !
  • Pallikaduwa : plus proche du centre ville, quelques transats et plus de cailloux

  • Tangalle Beach : cette petite plage à deux pas du centre-ville est quasi-exclusivement fréquentée par les locaux. Ils s’y baignent habillés. Ne venez pas exposer vos bikinis sur cette plage au risque de les choquer 😉

  • Medaketiya: ma préférée, immense plage de sable blanc bordée de petits restos et bars de plage en bois. Super agréable pour siroter un jus de fruit allongé dans un transat face à la plage. Et ce n’est pas non plus trop touristique. Le compromis idéal ! Attention néanmoins à la baignade, les vagues sont puissantes.

  • Madilla : prolongement de la précédente, mais plus sauvage.
  • Marakolliya : encore plus loin et plus sauvage, on y trouve le Wildlife Turtle project (voir plus bas)

Une fois votre plage préférée identifiée, en profiter !

Découvrir les lagons du côté est, et louer un canoë pour quelques heures

Renseignez-vous auprès de votre guesthouse ou déplacez-vous entre Madilla et Mangrove Beach pour trouver où en louer.

Si vous ne l’avez jamais fait, assister au premier bain des bébés tortues sur la plage de Marakolliya

Tous les soirs entre 18h et 20h, l’association Wildlife Turtle Project relâche les bébés tortues qui sont sortis de leurs oeufs.

📍Marakolliya Beach, taper Wildlife Turtle project sur google pour avoir la localisation exacte

Si c’est votre première fois n’hésitez pas à y aller ! Sinon, sachez que la plage est assez loin du centre, non éclairée et qu’il peut donc être compliqué de s’y rendre. Si vous avez des lampes infrarouges c’est mieux car sur place c’est très noir et on ne voit pas grand chose.

Mon ressenti était un peu mitigé à cause des points précédent et parce que j’en avais vu à Montezuma quelques mois auparavant au Costa Rica (avec des conditions idéales). J’ai été un peu déçue cette fois-ci au Sri Lanka.

Hiriketiya : l’anse des surfeurs

Hiriketya est une petite baie située à quelques kilomètres de Tangalle, en direction de Matara. Je m’y suis arrêtée une journée car on m’avait parlé de son ambiance « Chill & surf ». J’avais également en tête une jolie vue aérienne d’une langue de plage que j’avais très envie d’aller voir.

Hiriketiya beach, Sri Lanka

Finalement mon étape fut courte, mais je valide la plage pour le surf (débutants et intermédiaires, env. 500 roupies les 2h), et Blue Beach Island pour le paysage et la baignade incroyable.

Attention néanmoins : à Blue Beach Island : c’est surtout un coin de locaux, ils se baignent habillés donc essayez de ne pas les choquer et de ne pas faire un défilé en bikini sur la plage 😁 Deuxième chose, attention aux murènes, je n’en ai pas vu personnellement mais j’ai entendu parler de quelqu’un qui s’est fait mordre.
Enfin à Hiriketiya en général je n’ai pas eu une très bonne impression sur les locaux, faites attention le soir, il peut y avoir des gens alcoolisés ou sous substances qui les rendent un peu fous.

Matara et les plages de Madiha et Polhena

Quiétude et douceur de vivre se trouvent sur les plages de Madiha et Polhena. Elles sont également réputées pour accueillir des tortues ! Vous pouvez en voir en nageant au bord de la plage de Madiha, il parait qu’elles viennent y pondre également la nuit !

La touristique mais superbe Mirissa

Peut être le village le plus touristique de la côte, mais qu’est-ce que c’est agréable ! Les plages sont très belles malgré le fait qu’il n’y ai qu’un fin bord de sable avant Mirissa beach (la plage principale). 

S’étaler sur Mirissa beach et body surfer sur ses vagues

A première vue, Mirissa Beach ne m’attirait pas vraiment… Grande plage bordée d’hôtels et commerces, un petit air de Costa Brava.

Finalement, je suis quand même partie la découvrir, et poser ma serviette dans un coin dégagé (la plage est très grande). Et une fois dans l’eau je l’ai adorée ! Les vagues sont parfaites pour jouer ou faire un peu d’exercice, l’entrée dans l’eau et la profondeur sont idéales. J’y ai passé de longues heures !

En bord de plage se trouvent aussi quelques bars, restaurants, transats et services touristiques.

Chiller au bord de l’eau

Au bord de l’eau, hôtels et restaurants alignent leurs poufs et transats dans une ambiance bobo chic. Il est possible de s’y poser en prenant une consommation et de profiter du confort en face de la mer.

📍Petit petit, bar de plage disposant d’une piscine. Un peu plus cher que la moyenne mais ambiance sympa

Découvrir Coconut Island au lever du soleil

Voilà un bel endroit un peu irréel, en bout de plage, une langue de sable mène à un îlot habité par de hauts cocotiers

Il y a foule pour le coucher du soleil, donc si vous avez la motivation, levez-vous tôt !

Aller nager avec les tortues

A deux pas de Coconut Island se trouve le Turtle Point : un endroit où l’on peut observer des tortues nager. 

Du matériel peut être loué sur place pour quelques roupies. 

Emprunter le pont de Parrot Island

Jadis l’île au perroquets, Parrot Island n’est aujourd’hui plus qu’un îlot désert, accessible par un pont depuis la plage de Mirissa. Néanmoins la vue est sympa au coucher du soleil, et l’échelle qui mène à l’îlot vaut le détour.

Faire une pause de la nourriture locale et déguster un bon plat frais dans un coffee shop du centre 

Je vous avoue qu’après 3 semaines de Rice & Curry et Khottu Rotti, mon palais n’était pas malheureux de retrouver un peu de douceurs occidentales ! Je suis donc allée me prendre un smoothie bowl accompagné d’un iced Coffee chez Shady Lane (je n’ai pas pu avoir de latte car il y avait une énième coupure de courant à Mirissa).

Et un autre soir, dîner sous les guirlandes dans une ambiance bobo romantique chez Araliya.

📍Shady Lane / Araliya restaurant

Sinon bonne adresse locale chez Dhana’s curry pot (600 roupies le Rice & Curry).

Mirissa : site connu pour l’observation des baleines

Personnellement je ne me suis pas penchée sur la question, j’avais déjà eu la chance de rencontrer ces mammifères marins à Tadoussac au Québec, et je souhaitais rester sur cette expérience.

Néanmoins, Mirissa est connue pour accueillir des populations de baleines, et les tours sont nombreux. Attention néanmoins, tous ne sont pas étiques et ne respectent pas les animaux. Renseignez-vous bien auprès des différentes agences avant de choisir celle qui vous accompagnera.

⏱ Les sorties durent au moins 4h pour une cinquantaine de dollars / personne

Aller surfer à Weligama (débutants) ou Midigama (intermédiaires à avancés)

Tout est dans le titre, ces deux plages, voisines de Mirissa, sont le paradis des surfeurs. Weligama est un spot très réputé pour les débutants.

Vous trouverez facilement au bord de la plage des loueurs et cours de surfs !

Unawatuna : la douceur de vivre

Je ne m’y suis pas arrêtée mais j’en ai aussi beaucoup entendu parler. Pour sa plage en croissant de lune, sa douceur de vivre, son ambiance le week-end.

Une jolie pause avant de visiter Galle sur la côte sud du Sri Lanka.

Retour sur le passé colonial du Sri Lanka avec la ville Forteresse de Galle

Dernière étape de mon voyage au Sri Lanka et de la visite du sud avant de revenir vers l’aéroport. Je m’arrête à Galle, cette ville-forteresse apparemment incontournable !

Entre deux stations balnéaires se dressent des remparts imposants qui renferment une ville venue d’un autre siècle. Les rues sont droites, les maisons ont un style colonial affirmé, les toits sont en briques rouges, mais où-a-t-on atterri ? On pourrait presque dire que nous sommes aux Pays-Bas tant les hollandais y ont laissé leurs influences !

Quelques mots sur son histoire

Au XVIe siècle les portugais établissent un fort à cet emplacement. Position hautement stratégique. Ils sont chassés au XVIIe siècle par les Hollandais, appelés à la rescousse à la demande du roi de Ceylan. Les Hollandais s’y installent et contrôlent le littoral pendant presque 150 ans ! Galle devient donc une forteresse de style européenne, des églises y sont également construites.

C’est finalement aux britanniques que Galle est cédée. Elle est désormais le plus grand port de l’ile et a la plus grande importance maritime. Finalement elle décline au XIXe siècle au profit de la capitale, Colombo.

Classée au patrimoine de l’Unesco en 1988, le tourisme donne un second élan à cette ville

Alors, incontournable l’est-elle vraiment ?

J’ai lu partout sur les guides et les blogs que OUI ! Mais si vous voulez mon avis (et c’est un peu pour ça que vous lisez ces lignes), pas tellement …

Personnellement j’ai trouvé ça intéressant mais très honnêtement je ne me suis pas déplacée au Sri Lanka pour m’émerveiller d’un fort aux influences européennes. Donc c’est ok mais sans plus pour moi.

Alors que faire à Galle ?

Je ne m’y suis donc arrêtée qu’une journée, je me suis promenée dans la forteresse, dans les petites rues, sur les remparts. Les petites boutiques plaisent également beaucoup aux visiteurs.

Je vous déconseille d’y manger, tout est très cher dans le fort. J’ai logé et mangé juste derrière la gare routière, à quelques centaines de mètres du fort et c’était tout aussi bien. Bon vous l’avez compris, pas de coup de coeur, mais je vous en laisser juger par vous-même.

La côte Sud du Sri Lanka en 5 mns

Retour en images sur cette étape dans le sud du Sri Lanka

Et il est temps de remonter vers la capitale avant de prendre mon vol vers la Thaïlande ! Pays suivant de mon tour du monde!
Comme à l’arrivée, j’ai choisi de loger à Negombo, plus proche de l’aéroport que Colombo. La côte Sud marque la fin de presque un mois de voyage en solo à travers le Sri Lanka, une sacrée expérience, un peu éprouvante il faut le dire. Si ce voyage au Sri Lanka vous intéresse ne manquez pas l’article récap, itinéraire et budget qui vous apportera plein d’infos supplémentaires.

Envie de sauvegarder cet article ? Pin it !

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent Article suivant