Blog post

Une semaine magique dans le Drakensberg, sommet de l’Afrique du Sud

27 décembre 2023

L’exploration de l’Afrique du Sud continue, dans les sommets du Drakensberg cette fois-ci ! Après une semaine dans la savane au Kruger Park, me voici arrivée dans la chaine de montagne du Drakensberg. Cette chaîne de 26 sommets est aussi la frontière naturelle avec le royaume indépendant du Lesotho.

Vous vous demandez si cette région vaut la peine de s’y arrêter ? Quelles sont les étapes incontournables à faire dans le Drakensberg ? Je vous livre ici mon itinéraire de 5 jours à une semaine ainsi que tous mes conseils pratiques pour visiter le Drakensberg.

Infos pratiques pour se rendre dans le Drakensberg en Afrique du Sud

En savoir plus sur le Drakensberg 

​​Le Drakensberg, également connu sous le nom de chaîne de montagnes du Drakensberg, est une chaîne de montagnes située dans le centre-est de l’Afrique du Sud. Son nom « Drakensberg » signifie « montagnes du dragon » en afrikaans.

Elle s’étend sur environ 1 000 kilomètres en délimitant la frontière naturelle entre l’Afrique du Sud et le pays indépendant du Lesotho. Cette chaîne de montagnes imposante compte plus de 26 sommets accidentés et offre des paysages spectaculaires. Des formations rocheuses escarpées, des vallées verdoyantes, des cascades impressionnantes et une biodiversité unique. 

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, la région du Drakensberg est idéale si vous cherchez à vous retrouver en tête à tête avec la nature ou voulez faire de la randonnée. 

Points d’intérets principaux dans le Drakensberg : 

Les montagnes du Drakensberg comprennent divers points d’intérêt qui attirent les amateurs de nature, et d’aventure. Il est inutile et difficile de vouloir tous les faire car ils correspondent souvent à des montagnes et leurs vallées. Je vous recommande plutôt d’en sélectionner 1 ou 2 et de vous y poser quelques jours.

Du nord au sud (sachant que vous arrivez par le sud si vous partez de Durban) :

  1. Mont aux Sources : Situé au nord, le sommet est célèbre pour être la source de plusieurs rivières importantes d’Afrique australe.
  2. Royal Natal National Park : Un parc national qui offre de nombreuses possibilités de randonnées avec des paysages variés et des formations rocheuses emblématiques comme les Amphithéâtres.
  3. Giant’s Castle Valley : Plus au sud, cette réserve offre des vues panoramiques et abrite des peintures rupestres historiques.
  4. Champagne Castle : Situé au centre de la chaîne, ce sommet emblématique est entouré de vallées verdoyantes et de formations rocheuses imposantes.
  5. Cathedral Peak : Au sud de Champagne Castle, cette montagne offre des possibilités d’escalade et des vues impressionnantes.
  6. Sani Pass : Situé près de la frontière sud de la chaîne, le col de Sani Pass relie l’Afrique du Sud au Lesotho, par une route légendaire (accessible uniquement en 4×4).
  7. Golden Gate Highlands National Park : Bien que légèrement à l’écart de la chaîne principale, ce parc national au sud est connu pour ses formations rocheuses de grès rouge.

Comment se rendre dans le Drakensberg et se déplacer entre les sommets ?

Comme la région du Drakensberg n’est pas la plus accessible ni touristique d’Afrique du Sud, les options sont peu nombreuses : 

  • Louer une voiture depuis Durban : C’est l’option que j’ai choisie. Je suis passée par le comparateur DiscoversCars pour trouver les meilleurs prix et j’ai récupéré et redéposé la voiture à l’aéroport de Durban. Le prix de la location était très abordable (moins de 200€ la semaine).

💡Retrouvez tous mes conseils pour conduire en Afrique du Sud dans cet article 

  • Réserver une excursion organisée et vous laisser porter : si vous n’avez pas envie de tenter la conduite sud-africaine ou juste envie de vous laisser porter alors c’est une très bonne option ! De nombreux tours sont organisés depuis Durban vers divers lieux du Drakensberg

💡Thaba Tours organise des séjours de 9 jours dans le Drakensberg, Lesotho et dans des parcs Nationaux sur la côte depuis Durban. Vous pouvez retrouver les détails et l’itinéraire ici.

Mon itinéraire dans les montagnes du Drakensberg 

Étape 1 : Durban – Royal Natal National Park

Après avoir récupéré la voiture de location à Durban, on se lance dans plus de 3 heures de route sans tarder pour arriver avant la tombée de la nuit (vers 18h). La grande majorité du trajet se fait sur une 4 voies très empruntée.

💡Soyez prudents sur la route, les Sud-Africains ont la fâcheuse tendance de traverser les 4 voies à pied ! Essayez de ne pas conduire de nuit

Où dormir à proximité du Royal National Park

La nuit est déjà tombée mais on arrive enfin à notre logement du soir, un cottage face aux montagnes. C’est l’un des logements qui nous a coûté le moins cher mais que j’ai préféré ! Tout était parfait entre la décoration, les services sur place (panier repas ou petit-dej disponible) et le braai (barbecue) au feu de bois dans le jardin. C’est un peu paumé mais j’ai adoré et je vous conseille d’y rester au moins 2 nuits.
📍Kezlyn Farm Cottage, Bergville

Si vous souhaitez un logement plus proche du parc (ce qui est pratique si comme nous, vous êtes un peu pressés par le temps) je vous conseille Berghouse and Cottages ou pour un kiff ultime Montusi Mountain Lodge

💡Je vous conseille d’acheter le nécessaire pour vos repas avant d’arriver à votre logement ou de voir avec vos hôtes ce qui est possible de faire en terme de restauration. Une fois dans les montagnes vous n’aurez pas toujours une supérette à proximité.

Randonnée au Royal National Park

Le lendemain matin, nous avons repris la route pour 45 minutes pour atteindre le parc national du Royal Natal. Ce n’était pas optimal pour nous car nous avions de la route dans l’autre sens à faire en fin de journée, donc je vous conseille d’y rester au moins 2 jours.

Une fois sur place nous avons fait la randonnée des Thugela Falls, magnifique sentier de 5h30 entre chemin, cailloux et un peu d’escalade sur la fin. 

Les chutes d’eau Thugela sont parmi les plus hautes du monde ! Notez tout de même qu’elles sont à sec à la fin de l’hiver (septembre-octobre).

💡Prévoyez une journée complète et apportez un pique-nique car il n’y a pas de restauration sur place.

Étape 2 : Giant Castle National Park

Après une première journée de rando mémorable au Royal Natal National Park, nous repartons déjà vers la deuxième étape de notre périple : le Giant Castle National Park. 

Encore une fois, l’idée est d’arriver avant la nuit. Comme il y a près de 3h de route, il faut donc partir avant 15h.

Où dormir dans le Giant Castle National Park ?

Pour être au plus proche, vous pouvez réservez votre chalet dans le parc (le site officiel des parcs nationaux en Afrique du Sud, même s’il n’est pas très user frienfly). Le camp possède un restaurant, une petite supérette et des chalets (prenez ceux avec la vue panoramique sur les montagnes !).

Vous pouvez aussi réserver un logement dans les environs sur booking comme Lolambazo Country House & Cottage ou encore Kamberg Valley Hideaway.

Randonnée au Giant Castle National Park

Le Giant’s Castle est une réserve naturelle située plus au sud du Drakensberg en Afrique du Sud. Ici encore, c’est le paradis des randonneurs. On trouve au Giant Castle de nombreux sentiers de randonnée de différentes longueurs et niveaux de difficulté. Ces sentiers permettent d’explorer les paysages de montagnes, de découvrir des peintures rupestres anciennes et de profiter de panoramas exceptionnels.

Comme nous n’avions que peu de temps sur place, nous avons fait la randonnée de Bergview, d’une durée de 2h environ. C’est le mix parfait si vous voulez explorer les alentours du Giant’s Castle sans vous engager dans une longue excursion. Il conduit à des points de vue époustouflants sur les montagnes !

Si vous avez plus de temps, je vous recommande aussi le sentier de Giants Ridge. Elle fait entre 4 et 6 heures, selon votre rythme et vos arrêts éventuels.

💡 Partez tôt le matin pour avoir de meilleures conditions météo et suffisamment de temps d’admirer les panoramas offerts par la crête du Giant’s Castle. Prévoyez aussi assez d’eau, des collations et des vêtements chauds pour faire face aux changements de température en altitude.

Étape 3 : le col du Sani Pass

A peine la randonnée terminée on repart déjà vers notre dernière étape dans le Drakensberg ! Le légendaire Sani Pass reliant Afrique du Sud au Lesotho ! 

Pour y parvenir, la route est assez longue. Si vous n’avez pas de 4×4 n’essayez pas (comme nous) de prendre le chemin le plus court car c’est plus de 100km de piste… Nous avons cru plusieurs fois devoir faire demi-tour …

De l’autre côté passe une 4 voies, certes en faisant plus de route, mais en étant 100% sûrs d’arriver ! Si vous suivez le chemin conseillé par le GPS ça devrait être bon.

Qu’est-ce que le Sani Pass ? 

Le Sani Pass est un passage de montagne emblématique situé à la frontière entre l’Afrique du Sud et le Lesotho. C’est l’une des routes les plus spectaculaires et aventureuses du continent africain, grimpant à travers les montagnes du Drakensberg. 

Ce passage de montagne relie la province sud-africaine du KwaZulu-Natal au Lesotho, un petit royaume enclavé au cœur de l’Afrique australe.

Il culmine à une altitude d’environ 2 874 mètres, offrant des vues à couper le souffle sur les vallées en contrebas. La route est extrêmement escarpée, avec des virages en épingle à cheveux, des passages rocheux et des pentes abruptes. Elle n’est praticable que par des véhicules tout-terrain.

Où loger pour le Sani Pass ?

Nous sommes enfin arrivés au bout de la piste et à destination. Nous avons dormi en bas du Sani Pass pour recharger nos batteries avant l’ascension épique du lendemain.

🛏️ Pour le logement 3 options. La version auberge de jeunesse à Sani Lodge and Backpackers si vous voulez dormir dans un roundavel traditionnel (attention c’est roots). Ou la version plus confortable au Premier Resort Sani Pass

Le roundavel en question

Si vous restez plus longtemps sur place, vous pouvez profiter des chalets en bord de lac au Sani Valley Nature lodge. De très nombreuses activités sont proposées sur place pour profiter de la nature environnante, des montagnes et du lac.

Nous avons d’abord fait le choix de l’auberge de jeunesse mais regretté presque aussitô. Déjà à cause de la fatigue grandissante accumulée par ses 2 semaines de voyage, toutes ces randos et la route. Aussi car une nuit d’orage et de grosse pluie nous attendait. Pour couper la poire en 2 on est allés dîner au buffet de l’hôtel Premier Resort le soir. C’était un soir de match pendant la coupe du monde de rugby, on ne pouvait pas louper ça !

Comment gravir le Sani Pass ?

2 choix s’offrent à vous : 

  • Avec votre 4×4 (obligatoire) et une conduite assurée
  • En excursion avec un guide

N’ayant pas de 4×4 nous avons opté pour l’option 2 ! Le guide est venu nous chercher le matin à l’auberge dans un vieux Land Rover et nous avons commencé l’ascension mythique du Sani Pass. 

Malgré la météo catastrophique ce jour-là, nous avons gravi le col du Sani Pass. J’étais bien contente d’avoir un guide aux vues des virages serrés et des pentes abruptes. Le guide nous a partagé des anecdotes sur l’histoire de la région. Ca a ajouté une dimension culturelle à cette expérience déjà exceptionnelle. 

Récemment une section goudronnée a été construite au début de la route, jusqu’au poste frontière de l’Afrique du Sud, puis une fois en haut, arrivés au Lesotho. Entre les 2 c’est encore un chemin très accidenté et la seule route historique reliant le Lesotho à l’Afrique du Sud côté Drakensberg. 

Le Sani Pass a été et est toujours utilisé comme une voie commerciale importante entre l’Afrique du Sud et le Lesotho. Il est emprunté par les commerçants et les résidents locaux pour le transport de marchandises.

💡 Si vous n’avez que peu de temps, vous pouvez faire une excursion au Sani Pass et Lesotho depuis Durban. Infos ici.
Si vous êtes déjà sur place, voici un tour intéressant vers le Sani Pass depuis Himeville. Infos ici.

Nous avions initialement prévu de dormir au Sani Moutain Lodge, une auberge au sommet du Sani Pass. En raison du froid et du brouillard opaque nous avons finalement décidé de redescendre avec notre guide pour dormir en bas au Sani Valley Lodge

Étape 4 : Fin du périple et retour à Durban

Après avoir profité une dernière fois de la vue majestueuse des sommets de l’Afrique du Sud, le Drakensberg, et de sa nature préservée, nous reprenons la route pour rentrer à Durban.

💡Comme le temps était plus clément que la veille, nous avons d’abord refait la route vers le Sani Pass (la partie goudronnée) pour admirer de nouveau sa trace entre les montagnes.

La route entre le Sani Pass et Durban met un peu plus de 3 heures, sans compter les éventuels embouteillages à la fin. Nous avons fait une pause déjeuner à Pietermaritzburg, une ville sans aucun intérêt si ce n’est une galerie de peinture qui pourrait piquer la curiosité des amateurs d’art. 

Où loger à Durban, proche de l’aéroport ?

Nous sommes ensuite arrivés à Durban, directement à notre logement du côté de l’aéroport. Je vous recommande d’ailleurs Westbrook Place, un logement au très bon rapport qualité-prix avec vue mer et des hôtes très gentils

Et la visite de Durban dans tout ça ?

Je n’ai pas voulu passer plus de temps à Durban, la 3ème ville la plus importante d’Afrique du Sud, car j’ai eu des échos assez mitigés. 

Du côté positif, c’est une station balnéaire réputée. Elle offre un cadre de vie incroyable, longeant la côte de l’océan Indien, et c’est un repère pour les amateurs de surf ! Elle comporte de nombreuses plages, et une agréable promenade le long de la côte orientale de l’Afrique du Sud.

Du côté beaucoup moins positif, comme souvent en Afrique du Sud, elle connaît une très forte insécurité et il est recommandé de ne pas s’y balader la nuit tombée. A part son océan et ses plages, il n’y a pas beaucoup de points d’intérêts majeurs.

Comme je n’y suis pas allée, je ne peux que vous recommander de vous renseigner par vous-même et de vous faire votre avis 🙂

💡Petit conseil : prévoyez une bonne semaine pour tout faire, mais si comme nous, vous êtes dans une version express, assurez-vous de profiter au maximum de chaque moment.

J’ai adoré ce périple dans les montagnes du Drakensberg en Afrique du Sud ! Nous avions longuement hésité à y aller à cause des contraintes logistiques mais je ne l’ai pas regretté. C’était l’occasion de faire une pause nature et sportive dans des paysages incroyables, au milieu de ce voyage de 3 semaines et demi. D’ailleurs, retrouvez-moi pour la suite à Cape Town et dans sa péninsule, cette fois-ci au sud du pays. 

Envie de sauvegarder cet article ? Pin it !

1 Comments

  • Kate

    27 décembre 2023 at 19:56

    Quel beau voyage, il me reste à convaincre John pour y aller !
    Kate

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent