Blog post

Découvrir les champs de lavande dans la région de Sault, en Provence

18 août 2020

Après avoir découvert le Colorado Provençal, les plus beaux villages de Provence, les Dentelles de Montmirail et même la Camargue, il était temps d’aller redécouvrir la beauté des champs de lavande de Provence aux couleurs étonnantes.

Nous nous sommes donc rendus dans la région de Sault, Montbrun-les-Bains, Banon le temps d’un week-end sur le thème de la lavande. Je vous explique à travers cet article où, quand et comment admirer la lavande et je vous partage mes bons plans sur la région.

A quelle saison admirer les champs de lavande en Provence ?

Généralement l’époque de la lavande se situe entre mi-juin et mi-juillet, avant d’être coupée pour sa récolte.
Sur les hauts plateaux, comme sur celui de Sault, elle est plus tardive et on peut en voir jusqu’à début août, c’est donc l’endroit idéal pour les retardataires en soif de ces fleurs violettes.

Sault fête d’ailleurs la lavande le 15 août (annulée cette année à cause du covid).

Où voir les champs de lavande en Provence ?

Il y a bien sûr Valensole, plâteau situé dans le département des Alpes-de-Haute-Provence, pas loin de Manosque. Vous en avez surement déjà entendu parler, ou déjà vu des photos, notamment sur instagram ! Il est magnifique mais aussi réputé pour être très touristique.

Cette fois-ci je vous amène en Haute-Provence, au pied du Mont-Ventoux, dans la région de Sault. Sur ce plateau comptant plusieurs communes dont je vous parle plus bas, on cultive de la lavande et du lavandin. Et croyez-moi, même si le style est différent, il n’a rien à envier à Valensole, au contraire !

Résumé de notre week-end au pays des lavandes

La lavande vraie, la lavande aspic et le lavandin : quelles différences ?

Lors de notre visite dans une distillerie, nous avons appris qu’il existait différentes espèces de lavandes, qui d’ailleurs appartiennent à la même famille botanique que le thym, la sauge ou encore l’origan. Vous le saviez ? Parce moi non.

  • La lavande aspic : elle pousse sur les coteaux calcaires et arides peu élevés du midi, entre 400 est 800 m d’altitude.
    On la reconnait par ses tiges peu uniformes et très ramifiées.
    Le plateau de Sault étant situé entre 650 et 1500m, la lavande aspic ne fait pas partie du paysage ici.
  • La lavande vraie, ou lavande fine : on peut la trouver à l’état sauvage dans les montagnes sèches du sud de la France. Elle pousse en effet de 600 à 2000 mètres d’altitude. Elle se reproduit naturellement par ses graines ou par semi.
    On la reconnait par ses tiges qui ne comportent pas de ramification.

  • Le lavandin : c’est l’espèce qu’on trouve le plus communément. Le lavandin est en fait un croisement entre la lavande vraie et la lavande aspic. Elle pousse en dessous de 800m d’altitude et ne se reproduit que par bouturage.
    On la reconnait grâce à ses tiges droites et ramifiées qui finissent en forme de pointe.

Itinéraire de notre week-end au pays des Lavandes

Jour 1 :

Passage dans les gorges de la Nesque

La route panoramique qui surplombe les Gorges de la Nesque est l’une des plus belles de France. Très prisées des cyclistes, on peut également l’emprunter en voiture. Plusieurs points de vue sont aménagés le long des gorges pour admirer le paysage incroyable .

C’est donc ce par quoi nous avons commencé pour nous rendre au pays des lavandes, venant de l’Ouest du Vaucluse (Avignon, Bollène).

📍 Elle relie Monieux à Villes-sur-Auzon sur une 30aine de kilomètres.

Au point de vue de Castelleras (incroyable au passage) vous risquez même de rencontrer une famille de sangliers. Ils étaient domestiqués par un homme qui habitait dans les environs (qui est parti depuis) et sont très curieux. Attention cependant car ils peuvent mordent et faire des dégâts.

Déjeuner à Monieux

A la fin de la route des gorges de la Nesque, venant de Villes-sur-Auzon, nous sommes arrivés au village de Monieux. Vous pouvez déjà apercevoir les premiers champs de lavande à la sortie de Monieux et sur les hauteurs.

Un restaurant m’avait été recommandé par mon père qui roule souvent dans ce coin-là, et je l’avais également repéré chez les bestjobers : le restaurant des Lavandes.

📍 Les Lavandes, Place Léon Doux 84390 Monieux, (infos ici)

Malheureusement je n’avais pas réservé et nous n’avons pas eu de place, mais je vous recommande fortement de le faire!

Visite d’une distillerie à Sault

Comme nous aimons faire des visites guidées quand nous visitons des villes pour en savoir plus sur les lieux que nous découvrons, j’avais décidé de visiter une distillerie pour en apprendre plus sur la Lavande.

Nous nous sommes donc rendus à Vallon des Lavandes, distillerie traditionnelle où tout se fait encore comme autrefois : séchage de la lavande au soleil, foyer chauffé avec la paille des lavandes pour produire la vapeur d’eau nécessaire à l’extraction de l’huile essentielle de lavande.

La visite est faite par les propriétaires et leur employé saisonnier et on apprend beaucoup de choses sur les espèces de lavandes, leur culture et l’extraction de l’huile essentielle.

📍 Vallon des Lavandes, 963 Route du Vallon (Ancienne route d’Aurel), 84390 Sault
Visites gratuites sur réservation : 04 90 64 14 83

Le chemin des Lavandes

Juste à côté de la distillerie se trouvait le Chemin des Lavandes, une boucle de 5kms à travers les champs de lavande.

On a commencé à l’envers et c’était pas plus mal car on est passés à travers les champs de lavande et de blé en profitant d’un chemin ombragé. La deuxième partie du circuit, la plus importante, vous fait longer la route. On peut admirer de nombreux champs de tous les côtés.

La balade est sympa si vous avez du temps mais nous ne l’avons pas trouvée exceptionnelle, je vous déconseille de vous déplacer uniquement pour ça mais elle comprend quand même quelques jolis champs.

📍Chemin des Lavandes, 84390 Sault

Aurel et son champ de lavande incroyable

Une fois passés à notre logement insolite que vous allez découvrir plus bas, et après avoir exploré Sault, nous avons mis le cap direction Montbrun-les-Bains pour la soirée. Sur la route nous sommes passés par Aurel et nous sommes tombés sur le plus joli des champs de lavande vu jusqu’à présent.

📍Vous le trouverez sur votre droite en venant de Sault, à la sortie du village d’Aurel.

Nous n’avons pas pris le temps de visiter le village, mais il est lui aussi perché et avait l’air très mignon.

Vous pouvez acheter des ballotins de lavande pour 2-3€ sur les marchés, dans les villages (notamment à Sault) ou directement chez les producteurs. Le mien vient justement de Vallon des Lavandes.

Point savoir-vivre : évitez de toucher ou frôler les lavandes car vous allez ôter l’huile essentielle qu’elles contiennent et ainsi appauvrir la récolte des producteurs. En plus en vous tenant à distance vous allez minimiser le risque de vous faire piquer par une abeille ! Et ça c’est non négligeable 🙂
Les champs sont plus ou moins larges, vous pouvez vous avancer dans ceux ou vous avez suffisamment de place, pour les autres n’hésitez pas à jouer sur les perspectives pour avoir l’impression d’être en plein dedans comme la photo juste au-dessus.

Point drone : j’ai remarqué que le fait de voler au-dessus des champs avait l’air de pas mal perturber les abeilles car elles se sont mises à l’attaquer. Je vous conseille donc de bien garder vos distances avec le drone pour ne pas trop les embêter. Pour savoir où voler, rdv ici.

Mon coup de ♥ : Montbrun-les-Bains

Après ce bain de lavandes, nous sommes arrivés à Montbrun-les-Bains. Après avoir garé la voiture dans le bas du village, nous sommes partis l’explorer à pied. Sans but précis nous avons grimpé sur les hauteurs avant de tomber sur des petits cafés à côté de la route qui surplombe la vallée… un paysage incroyable !

Un peu plus haut on arrive à l’arche qui marque l’entrée de la vieille ville. Une grande place avec des cafés et une petite fontaine la précède.

🍨 Je vous conseille de vous arrêter pour une pause glace, boisson ou apéro au Salon Du Beffroi. La terrasse se trouve sur la place avec une vue absolument grandiose sur la vallée.
En + des glaces vous avez une carte pour l’apéro avec des sorbets de … légumes ! Et des produits de la région.

📍Salon Du Beffroi, Le Village, 26570 Montbrun-les-Bains

La vieille ville est rapide à visiter mais encore une fois magnifique, des petites ruelles fleuries, des points de vue qui nous laissent bouche bée…

En soirée ou au coucher du soleil c’est encore plus sublime !

Second coup de ♥ : Dîner en terrasse avec la vue sur le Mont-Ventoux

Pour le dîner nous avions réservé dans le restaurant l’O des Sources qui m’avait été conseillé, il se trouve à 5 minutes en voiture de Montbrun-les-Bains.

En arrivant sur place j’ai été bluffée, je ne m’attendais pas à un tel spectacle : une large grille qui précède une allée bordée d’arbres et qui mène à un domaine, avec une fontaine en son centre. Très chic !

Et pourtant le menu du soir débute à 27,5€, la nourriture est délicieuse, la carte des vins … carrément une cave (avec tous les prix), et la vue sur les montagnes est à tomber. Bref, vous l’avez compris, un véritable coup de coeur !!

📍L’O des Sources, A Côté des Thermes, 26570 Montbrun les Bains

Une merveille !

Nuitée dans une roulotte en face des champs de lavande

Pour finir la journée en beauté, j’avais réservé une nuit insolite dans une roulotte tout confort à 5 mètres d’un champ de lavande.

Nous en avons profité pour admirer les étoiles, allongés sur nos transats avant d’aller nous coucher.

📍Roulotte Centifolia, Quartier, Les Grès, 84390 Sault

(Bénéficiez de 30€ de réduction sur votre réservation en créant un compte Airbnb en passant par ce lien : ici)

Jour 2 :

Nous sommes repartis de bonne heure le lendemain matin, en commençant la journée par un petit déjeuner en terrasse. Après un rapide passage à Saint-Trinit où nous n’avons pas eu de coup de coeur, nous continuons direction Ferrassières.

La lavande de Ferrassières

En arrivant depuis la D189, juste avant Ferrassières, nous nous sommes arrêtés sur le bas-côté pour admirer de nouveaux champs de lavande.

Avec la vue sur le Mont-Ventoux à gauche, sur les hauteurs parsemées de lavandes à droite, et la petite borie (cabane en pierres) qui ornait le champ devant moi, je ne savais plus où donner de la tête.

Après cette pause lavande nous sommes directement repartis direction Banon pour le déjeuner.

Banon : troisième coup de ♥

Recommandé par Léa, ma copine du blog mydearworlddiary, nous avons choisi de passer à Banon pour le déjeuner.

Au centre de la ville, de nombreux restaurants accueillants se succèdent, une offre bien plus fournie que dans les villes précédentes !

Nous nous sommes arrêtés au restaurant La Suite (Rue de la Bourgade, 04150 Banon) sur la place du village. Pas de coup de coeur mais bon rapport qualité prix, croques, bruschetta, poke bowl, thé glace maison et citronnade. Je vous déconseille cependant les gaspachos qui étaient assez fades.

Après le déjeuner nous sommes partis visiter le village, encore un peu de grimpette, on est en Provence après tout ! Mais ça permet d’offrir de jolis panoramas.

Les rues étaient très mignonnes, fleuries et en vieille pierre, et mention spéciale à l’hospitalité des habitants dont je parle dans ma vidéo. A visiter !

Fin du week-end en repassant à Sault et Monieux

Afin de profiter une dernière fois des champs de lavande nous avons repris la route vers Sault et Monieux en passant par Saint-Christol. Nous n’avons pas trouvé grand intérêt à cette dernière mais entre Saint-Christol et Sault vous pourrez admirer de nouveau les jolis champs de lavande.

Petit saut à Sault (je n’assume pas cette blague) pour manger une glace traditionnelle et très bonne et nous sommes rentrés chez nous dans le Vaucluse.

📍Patisserie André Boyer, Place de l’Europe, 84390 Sault en Provence

C’est la fin de ce week-end au pays des Lavandes. J’espère que l’article vous a plus. N’hésitez pas à le partager et à me dire en commentaire ce que vous en avez pensé et vos spots préférés pour admirer la lavande !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent Article suivant